Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2008

Ma chambre d'étudiante...

Autant vous le dire tout de suite, trouver ma chambre étudiante n'a pas été une partie de plaisir!

Le début? Oh, très simple, j'ai juste envoyé un mail au Crous de Lille... Presque deux mois après, je reçois une réponse m'informant qu'une chambre est disponible pour moi dans un résidence. Je m'assure que la confirmation par mail est suffisante. Tout est beau!

La gaffe? Oh ben toute la correspondance s'est faite avec ma boite mail du boulot (pas bien, je sais...) et est donc inaccessible depuis un autre ordinateur... La deuxième gaffe? Oh, ben j'ai juste oublié d'imprimer le mail concerné avant de partir... Donc, je pars à lille. Même j'arrive à la fac. C'est immense. Dans quelle résidence je suis qu'on me demande... Quoi? c'est pas comme un hôtel? Ils enregistrent pas tout dans un truc commun? Et bien non.

Chaque résidence a sa propre gestion... Aucun de tous les noms de résidence que je peux voir sur les prospectus ne me dit quelque chose... Je me sens  mal barrée... Je suis pommée dans un endroit immense et inconnu, avec un portable tchèque qui me coûte la peau du derrière... Et dans moins de 45 minutes je passe un examen. Et je n'ai pas eu le temps d'acheter de l'encre... Au bord de la crise de nerfs, j'appelle Misterdoudou qui essaye de se connecter à mon PC... Mais visiblement mon mot de passe ne passe pas... Panique à bord! 

Finalement l'idée que les examens sont plus importants, et qu'en cas de problème, je peux toujours retourner chez ma Charmante Grande Soeur à Paris, me calment un peu. Je demande mon chemin, trouve ma salle d'examen (la chère culture russe dont je vous ai tant parlé...), et peu à peu, je reprend mes esprits... Juste avant que l'épreuve ne commence, je reçois un message de Misterdoudou: Albert Camus.

Je gratte donc ma copie, et je pond une dissert, je sors et je me renseigne sur comment donc que je vais me rendre à la cité Albert Camus?  Je trouve sans trop de difficulté... Mais quand j'arrive, surprise! La dame de l'accueil: "Ah en effet c'est vous qui venez de l'est? Y'a un monsieur qui nous a appelé pour vous... Mais on ne vous a pas sur la liste." Cool. Je fais quoi? Heureusement la dame est conciliante et décidée à ne pas me laisser à la rue. Elle appelle toutes les autres résidences de la cité scientifique. En l'écoutant parler, je réalise que Misterdoudou inquiet les a déjà toutes appelées avant elle. Je ne suis sur aucune liste. On me demande même si je suis sûre de ne pas m'appeler Belavoine, et si par hasard je ne suis pas plutôt un mec... Mouais... Mais non, désolée.

Finalement, comme je ne suis sur aucune liste, la dame me trouve un chambre, un placard, un taudis, appelez ça comme vous voulez.

Soulagée, je monte pour me reposer, poser mes valises, enlever mes chaussures... J'ouvre la porte de la "chambre": horreur. Je ne pensais même pas que ce genre de choses existaient encore dans un pays civilisé. Visiblement le ménage n'a pas été fait depuis que le dernier occupant est parti, il y'a des éclaboussures de jus sur le dossier de la chaise, et le sol est tellement sale que je n'ose même pas enlever mes chaussures... Le lit est digne d'un camp militaire: semblant de matelas, sommier tordu... Et soit les draps sont en cartons soit ils ont été bien amidonnés à l'ancienne. (Mais au moins, on m'a fourni des draps propres!) Je vous passe l'odeur de renfermé et la fournaise que c'était, ainsi que les guenilles qui servaient de rideaux...

Dans la résidence, pas de papier dans les toilettes, et la douche est tellement sale, que la première fois que je m'en sers (sur un total de deux fois), j'en sors presque en courant. L'impression d'être encore plus sale qu'en y entrant! Je vous raconte pas la sensation!

Mais bon. J'essaye de relativiser; j'ai un toit pour dormir, et c'est à 10 minutes de métro de la fac de lettres. Mais quand-même: la prochaine fois, Misterdoudou et moi, on prend un hôtel! C'est déjà décidé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

bravo ! le vrai guide de ce qu'il ne faut pas faire pour louer une chambre. Courage !

Écrit par : castor | 23/05/2008

Les commentaires sont fermés.