Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2009

Les langues vivantes...

Vous savez ce que c'est le plus grand problème des langues vivantes? Laissez moi vous révéler un secret: le grand problème des langues vivantes, c'est qu'une fois qu'on l'a un tout petit peu apprise, il faut la parler, la pratiquer, s'en occuper et la chérir comme un bébé. Pourquoi? Mais ma bonne dame! Sinon c'est l'oubli total et il faut tout recommencer!

Alors m'expliquerez-vous donc cette folie qui m'a prise de choisir allemand LV2 pour ma première année d'anglais? Rassurez-vous la folie ne s'est pas répéte en seconde année, pour laquelle j'ai choisi italien... Mais là, en ce moment, c'est sur l'allemand que je me casse la tête, donc laissons l'italien tranquille.

L'allemand, c'est fourbe. Joli quand c'est bien parlé. Mais fourbe. On l'apprend. Déjà c'est dur dès le début. On s'acharne. On s'améliore. On obtient un 14 au bac... Bref, une vraie langue avec son petit caractère...

Sauf que. Le bac c'était en 2004, et nous sommes en 2009. Depuis pas longtemps, ok, mais en 2009 quand même. Et pendant toutes ces années, l'allemand s'est rangé progressivement dans un des nombreux tiroirs de ma tête... La poussière l'a recouvert... Il s'est endormi. Séchez vos larmes, ce n'est quand même pas si triste! Et puis si ça peut vous rassurez, les tiroirs anglais, italien, espagnol, tchèque et leurs copains sont toujours bien rangés et dépoussiérés...

Le tiroir de l'allemand, j'ai dcidé de le réouvrir l'an dernier, quand j'ai décidé de m'inßestion du jour c'est toujours l'allemand. Enfin, mon allemand, plein de poussière comme je viens de vous en informer...

Et donc après avoir bien tiré et forcé sur le tiroir au point d'être à la limite d'en arracher la poignée, le tiroir s'est ouvert... Et quelques effluves d'allemand s'en sont échappées... Guten Tag! Ich Heiße 7nain. Et autres banalités. En revanche, les mots, les phrases plus élaborées, sont visiblement endormis profondément dans le tiroir... Dans le coma je dirais.

Et inréveillables... Sauf que moi, toute peu douée en médecine des langues que je suis, j'ai un examen dans une semaine, et j'aimerais bien que tout ça se réveille un peu! Et non... Têtu l'allemand! J'ai beau lire les cours, chercher un mot sur deux dans le dictionnaire... Rien à faire, ça ne me remet toujours pas l'allemand en place...

To je bulbě, comme disent les Tchèques...


Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Moi je ne dis rien car question langues vivantes... Je n'ai jamais ouvert la bouche une seule fois en cours... Autant dire que pour moi, tout n'était que langues mortes.
Et aujourd'hui, je suis bien pénalisée de ma "timidité"...
Allez, je suis certaine que ton allemand se cache en toi et ne veut que sortir au grand jour!

Écrit par : Delphine | 05/01/2009

Delphine: ah c'est peut être juste le grand jour qu'il manque alors... l'allemand aurait-il peur de la neige???

Écrit par : 7nain | 05/01/2009

M'en parle pas, j'ai repris l'anglais auj, après 4 ans d'arrêt totale, la galèreeeeuhh!

(l'allemand même pas je veux en entendre parler, c'est trop moche)

Écrit par : Gazelle | 08/01/2009

Gazelle: Bon courage alors, c'est gentil de faire preuve de solidarité!

Écrit par : Fofita | 09/01/2009

Les commentaires sont fermés.