Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2009

La galette des rois...

La galette des rois on y échappe pas: elle revient tous les ans.

Enfin moi je n'en ai pas mangé ces deux dernières années car parait-il, je n'étais pas dans le bon pays pour ce genre de dégustations...

La galette des rois, c'est un éspèce de gâteau, qu'en général les enfants n'aiment pas trop mais veulent manger quand même, et qui ne se mange que le 6 janvier... L'origine de la galette, bof, personne ne la connaît vraiment... Toujours est-il qu'elle est spéciale. Pourquoi spéciale? Mais ma bonne dame, z'avez jamais mangé de galette vous ou quoi? Il y'a un truc à se casser les dents là-dedans! A l'origine c'était une bête fève, mais pour éviter de la croquer, on l'a remplacée par de la céramique car c'est beaucoup plus amusant: le bout de dent parti avec fait qu'on obtient deux fèves pour le prix d'une!

La galette, c'est fourré avec de la frangipane normalement... Mais aujourd'hui on trouve toutes sortes d'aberrations telles que des galettes à la compote de ce que l'on veut, de la galette frangipane-chocolat, etc... La frangipane c'est amer, c'est pour cela que les enfants ne l'aiment pas... Mais les enfants aiment avoir la fève.

Le problème de la fève, c'est qu'il n'y en a qu'une par galette, et c'est toujours horriblement injuste si ce n'est pas le plus petit enfant qui a la fève, car vous savez bien que pour un enfant de 5 ans, la justice est très spéciale et consiste à obtenir exactement ce qu'il désire au moment où il le désire... Si c'est un autre qui a la fève, c'est injuste. C'est la crise. Donc on triche.

Oui parce qu'en plus il y'a toute une règle du jeu pour manger la galette...

On la réchauffe, on la coupe, on la fait tourner... Mais surtout, on cache le plus jeune joueur sous la table, d'où il va devoir crier les noms des autres joueurs un par un, afin de leur attribuer une part, sans avoir la moindre chance de voir dans quelle part se trouve la fameuse fève... Quel fabuleux jeu de hasard! (Un jeu facile à ranger en plus, pas comme les autres jeux de société!)

Une fois que le jeu est installé et que chacun est assis en face d'une part de galette, on peu commencer à déguster... Mais attention, interdiction d'ouvrir la galette en deux! Car sinon, les enfants, ces petits sacripants, usent du prétexte que la fève n'est pas dans leur part pour ne pas la manger... Diantre! Je vous avais dit qu'ils ne l'aimaient pas cette galette! Ce qu'ils veulent les enfants c'est la fève!

Les adultes en revanche, cherchent plutôt à déguster un bon gâteau... La fève? Peu d'importance, on est obligé de se coller une couronne en carton tout gras sur la tête, et de subir la révolution des enfants qui trouvent ça "trop injuste!"

Enfin, quand l'étape de la dégustation est terminée et que la fève est révélée au grand jour, il reste encore à choisir, la reine, ou le roi correspondant au gagnant... Une espèce de seconde place quoi. Là encore, des troubles peuvent apparaître... Des gens peuvent se travestir pour le plaisir d'obtenir le titre tant convoité, d'autres peuvent provoquer d'horribles crises de jalousie en choisissant une autre personne que celle pensant que le titre lui revient de droit...

Bref, la galette est un jeu, mais un jeu périlleux...

Enfin, une fois que les larmes sont séchées, les têtes dégraissées, les mietes avalées et la table débarrassée, tout peut rentrer dans l'ordre, et on peut déjà penser à la prochaine galette, qui bien sûr sera payée par le gagnant, et sur laquelle les enfants victimes d'injustice reportent déjà tous leurs espoirs de souveraineté!

Ah la la, nous les Français, qu'est-ce qu'on ne va pas inventer!

Et oui, figurez-vous que dans d'autres pays, on se simplifie vraiment la vie en ne connaissant tout simplement pas cette belle expression qu'est "tirer les rois"...

Alors moi, supportrice de la galette à la frangipane, je leur en ai préparé une! Autour de la table, différentes nationalités, différents âges, mais heureusement, pas d'enfants... Le problème des adultes, c'est qu'ils sont trop malin, et que malgré la bonne volonté que j'y ai mise, je n'ai pas pu échapper au triste sort de se recroqueviller sous une toute petite table, à crier les noms de gens que je ne connaissait même pas... car oui, ce soir là, j'étais la cuisinière, mais aussi la plus jeune, et donc héritière du titre de crieuse sous table...

Heureusement tout est bien qui finit bien: Misterdoudou a eu la fève (et a choisi la bonne reine est-il besoin de le préciser?), et tout le monde à trouvé mon oeuvre excellente...

Suite l'année prochaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

La meilleure galette en effet, est celle préparée par ses petites mains!
Je ne suis pas une grande fan de la galette à la frangipane. Dans ma région (là où sont mes parents, je devrais dire), la galette traditionnelle est une sorte de pâte briochée parfumée à la fleur d'oranger et recouverte de crème.
Pas light non plus, mais beaucoup moins écoeurant!!
Ca me fait penser que même si le 6 est passé depuis longtemps, je n'ai toujours pas fait ma galette!
Aux fourneaux!!!

Écrit par : Delphine | 11/01/2009

Delphine: En effet je crois que la tradition est différente dans le Nord et dans le Sud... Tu vas préparer la courone ou la galette alors?

Écrit par : Fofita | 11/01/2009

Moi aussi j'aime bien faire les galettes. J'en avais fait goûter à mes ami-es au Danemark. Tout le monde a adoré le concept de la fève.

Écrit par : alice | 15/01/2009

Alice: Ici aussi ils ont trouvé ça rigolo... Les traditions sont très différentes, j'adore faire découvrir ça aux autres... et vice-versa!

Écrit par : Fofita | 16/01/2009

Les commentaires sont fermés.