Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2011

La pire seconde de panique de ma vie.

Hier, je me baladais tranquillement sur la blogo, quand j'ai découvert par hasard Colinette. J'ai tout naturellement commencé par le dernier article publié. Amusant. J'aime. Et là, tout à coup, sans crier gare, voilà qu'elle nous sort que quand on a un enfant, il faut l'aider à faire ses maths le soir.

Et je me suis vue, dans quelques années...

- "Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan Tu peux m'aider à faire mes devoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirs?"

- "Oui mon poulet", je répondrai en trottinant gaiement vers le grand dadet boutonneux, qui, studieux, essaye de décrocher son bac avec mention, laissant mes copies à corriger pour le lendemains en désordre sur mon propre bureau, et les deux plus jeunes se disputer au sujet meilleur parfum de glace qui existe au monde en retournant le salon.

Et il me montre son exercice, sur sa tablette hi-tech, dont je ne comprendrait rien du fonctionnement, et là, je la vois. L'équation à 36 inconnue. Des chiffres et des lettres en personne (alors qu'on m'a bien dit pendant ma première année d'école qu'on ne pouvait calculer QUE des nombres et en aucun cas des lettres ou des bananes... Quelle menteuse cette maîtresse!) Le cauchemar de ma vie. Que faire?

Parce que vois tu cher lecteur. Là, d'un coup, j'ai réalisé que tout ce que j'avais rêvé pour ma vie future risquait d'être réduit à néant par une compliquée simple équation. Je ne pourrai jamais être une mère parfaite. Celle qui aide en math au-delà du niveau 6ième...

Parce que vois-tu cher lecteur, moi, à l'école, je n'étais pas mauvaise en maths. Au début du collège non plus d'ailleurs. J'étais même très forte en calcul mental. Maintenant je suis très forte en démarrer, exécuter, calc. Mais la 4ième doit représenter une rupture dans ma vie. Et j'en ai profité pour rompre avec les maths. D'un coup, comme ça, je n'y ai plus rien compris. Que Pythagore se retourne dans sa tombe, moi les histoires de carrés d'hypothénuses, ou autre somme de AB+AC=ABC, n2, fx ou autres codes secrets, je les laisse à Thalès, ou à qui en voudra bien! Et même quand je comprenais les règles et que je les appliquais à la lettre, je ne tombais jamais sur le même résultat que la prof. C'est rageant à la fin. Et elle osait me dire que c'était moi qui me trompais Mais qui me prouve que ce n'était pas elle?

Du coup voilà. Je me suis vue, l'espace d'un instant, incapable d'aider mon rejeton en crise dans son exercice de maths de terminale S. Mère indigne qui ferait mieux de retourner à ses copies d'anglais, ou séparer les deux derniers sur le point de s'étriper.

Et tout d'un coup, comme ça, sans crier gare j'ai eu une illumination. Bon mon poulet, papa est un fou furieux du boulot et il risque de rentrer vers minuit, mais exeptionnellement tu peux l'attendre pour t'aider avec ton exercice de maths. Misterdoudou lui, une équation à 36 inconnue, c'est le rêve de sa vie. (Après moi, le dadet et les deux plus jeunes belliqueux, faut pas exagérer non plus!) Ça l'éclatera comme un fou! Et alors là, ce fut le soulagement. la fin de cette seconde de panique interminable: Misterdoudou et moi pouvons être complémentaires sur l'aide aux devoirs... Si ce n'est pas une belle projection du future ça!

Moi les maths, du coup j'ai laissé tomber. Je suis partie en filière littéraire. J'ai choisi italien en option au lucée, en plus de l'anglais et de l'allemand. Quand j'ai tenté la fac "en vrai", j'ai pris russe en option... En première année de LLCE j'ai repris allemand, puis en deuxième année italien, pour finir par prendre espagnol en troisième année, juste parce que je suis une kamikaze... Entre temps je m'étais entichée d'un livre de chinois, et j'ai été plus ou moins contrainte d'apprendre le tchèque, et la vie m'a amenée à baragouiner trois mots d'arabe tunisien...

Bref, si un joyeux rejeton me demande un jour de l'aider dans n'importe quelle langue habituellement proposée dans les établissements scolaires, je pourrai faire quelque chose. Sauf pour l'arabe, je laisse ça à son papa. Quand même. Faut pas charrier.

L'été s'en est allé...

Et oui, aujourd'hui, c'est l'automne! D'ailleurs le temps nous le fait bien savoir, les arbres se dénudent, la pluie tombe régulièrement, nous avons ressorti les vestes...

Bref, ça ne fait plus aucun doute, l'été est fini!

Avec les vestes, j'ai ressorti le combo socquettes + chaussures... Quelle étrangeté d'avoir tout ça dans les pieds après près de 4 mois passés presque exclusivement en ballerines légères et respirantes! Je me suis sentie enfermée toute la journée. En plus j'avais presque un pull. Je l'ai laissé sur mon bureau, pas envie de me dépétrer dans encore plus de vêtements.

Quel confort en été de ne porter que de petites affaires léfgères... Une robe, des ballerines et le tour est joué! J'ai toujours du mal à l'arrivée des mauvais jour, à remettre toutes les couches de vêtements nécessaires à la survie de l'espèce humaine en hiver.

Sérieusement, qui aime s'empêtrer dans des chaussettes, elles-mêmes enfermées dans des chaussures, dissimulées sous un pantalon, maintenu avec une ceinture, laquelle disparaît sous un T-shirt, qu'on ne voit d'ailleurs pas puisqu'il est sous en pull, qu'on recouvre encore d'une veste... Ajoutez à cela que pour sortir on s'engoncera bientôt dans un double combo écharpe + bonnet + gants... Et ma liberté de mouvement alors???

22/09/2011

Réflexion sur la peine de mort...

Non, je ne reviendrai pas sur l'exécution de Troy Davis; je ne connais rien de cette affaire. Si ce n'est que je ne l'aurais pas exécuté, simplement parce que je suis contre la peine de mort (et même pas honte de le dire, na!).

Je pense sincèrement que certaines personnes méritent de mourir. Mais je pense aussi, que ce n'est ni à moi ni à un quelconque autre être humain d'en décider... Qui suis-je pour m'attribuer un pouvoir de vie ou de mort sur un de mes semblables? Qui peut vraisemblablement recevoir d'un autre être humain, le droit de décider que tel ou tel de ses congénères doit mourir?

Je ne parle même pas du problème judiciaire que pose la peine de mort, c'est un débat sans fin: a-t-on jamais toutes les preuves nécessaires et irréfutables pour décider d'un tel acte... Je ne m'étendrai pas sur ce point. Pour moi le problème morale est suffisant pour dire que c'est inouïe qu'au 21ième siècle,  des pays aient encore recours à ce processus moyen-âgeux...

peine de mort,justice,moyen-Âge

 

Image touvée ici.

21/09/2011

Un pas en arrière pour les femmes et les sans-papiers...

Je ne suis pas spécialement pour la régularisation à tout va des sans-papiers. Je comprends que la France puisse faire rêver (encore que je trouve ça de plus en plus difficile à croire), mais je pense aussi qu'on ne peut pas accueillir la Terre entière, et je trouve normal qu'on vienne en France muni d'un visa en règle... Je ne m'attarderai pas sur le sujet, il y aurait trop d'exeptions à examiner et de choses à dire sur les modalités d'entrée dans le "Pays des droits de L'Homme"...

Pas des droits de la femme visiblement.

Un visa en règle, Farida Sou en avait un lors de son arrivée sur le territoire français, et il aurait sûrement été renouvelé si son union avec son compagnon n'avait pas été refusée pour des raisons que j'ignore.

Cette femme était donc en situation irrégulière depuis environ 6 mois. J'aurais pu trouver normal qu'on lui demande de quitter le territoire français (après tout c'est la loi), mais ce qui me choque, c'est que Farida Sou est venu d'elle-même vers la justice française, pour déposer plainte contre son compagnon, qui lui aurait donné des coups de couteaux. L'agression avait d'ailleurs nécessité une hospitalisation selon le site Education sans Frontières; cette femme avait été blessée au ventre et au visage...

Suite à cette plainte, aucune assistance n'a été apportée à Farida Sou, et en plus de devoir quitter la France, l'affaire de violence a été classée sans suite! Le compagnon en question est un ressortissant français, pourquo la plainte n'est-elle pas enregistrée et l'homme jugé? Qui a décidé que les violence sur une femme étrangère étaient comme du vent?

Cette décision me semble inadmissible et sans doute lourde de conséquences dont on se rendra compte dans un proche futur... Cette injustice flagrante ne sera-t-elle pas un frein pour toutes les femmes victimes de violences conjugales? Oui même les Française car après tout, l'homme n'a même pas été inquiété dans cette histoire, est-ce que ça ne présente pas le combat contre les violences faites aux femmes comme erdu d'avance? N'oublions pas qu'en France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon. C'est énorme. Et on estime que seulement 10% de femmes victimes de violences conjugales osent porter plainte... A combien tombera ce chiffre après cette affaire?

Et quid des nombreux sans-papiers en France? Il suffira bientôt d'en tabasser un de temps en temps pour au choix, qu'il meure sous les coups sans rien dire, ou qu'il ose porter plainte et soit reconduit à la frontière (ou qu'on le somme de partir par ses propres moyens comme ça a été le cas pour Farida Sou...), sans que son agresseur ne soit inquiété?

Vers quelle violence se dirige-t-on? Comment peut-on se proclamer pays de droits de l'homme, et bafouer LE droit le plus fondamental de chacun: le droit à la vie et à la dignité?

La lutte contre l'immigration clandestine d'accord. L'encourager par la violence: jamais.

19/09/2011

Facebook aura notre peau!

Et oui, si on en croit tous les articles qui fleurissent sur le net quant au manque de responsabilité de facebook, qui se permettrait d'éparpiller notre vie privée dans le monde entier...

Foutaises! Arrêtons d'incriminer Facebook pour les responsabilités que nous ne voulons pas prendre. Chacun est libre de mettre ce qu'il veut sur son profil non? Personne n'a été obligé de se créer un compte, si? Les paramèrtres de confidentialités ne sont pas bien difficiles à comprendre il me semble... Arrêtons la parano Facebook, et si vraiment vous ne pouvez pas, fermez votre compte, ce sera plus simple pour votre santé mentale.

Je fais le test de temps en temps, de taper mon prénom et mon nom dans le gogol. Je le  fais avec mon nom de jeune-fille et avec mon nom d'épouse, et honnêtement, on ne peut visiblement pas connaître toute ma vie en me cherchant dans le gogol. Peut-être grâce à mon homonyme championne de natation, ou l'autre, reine de beauté miss je ne sais plus d'où, mais en tous les cas, je n'apparais pas en première page du gogol, on ne trouve que ma photo de profile dans les images (que j'ai volontairement laissée publique pour que des gens qui me connaissent effectivement puissent me contacter), je n'apparais pas dans 123people, sauf encore une fois ma photo de profile, et j'apparais dans les résultats Copains d'avant avant ceux de Facebook... Et encore une fois qu'on arrive sur mon profile Facebook, on a accés aux livres ou aux films que j'aime... La belle affaire! On ne peut voir ni mon mur, ni mes amis, ni ma date de naissance ou autres... vous en savez bien plus sur moi en lisant ce blog qu'en me recherchant sur le net!

Alors franchement je me pose la question de savoir pourquoi on incrimine tant Facebook? Et je ne peux qu'en arriver à la conclusion que c'est pour se défaire de nos propres responsabilités en tant qu'internaute lambda.

En effet chacun est libre de ce qu'il publie sur le net, et en est responsable. C'est d'ailleurs bien spécifié dans la charte d'utilisation Facebook, mais qui lit les chartes d'utilisation avant de s'inscrire sur un site? Je trouve normal que les parents interdisent Facebook à leurs enfants, ou au moins contrôle ce qui se passe sur leurs comptes. Je trouverais même inconscient de leur part de ne pas le faire, mais c'est justement parce que selon leur âge, les enfants n'ont pas cette notion de responsabilité, et de publique que l'on peut avoir à l'âge adulte. mais entendre des adultes dire que Facebook c'est la fin de la vie privée, ça me dépasse totalement.

Combien de personnes ai-je entendues pleurnicher parce qu'elles avaient trouvé leurs photos en tapant leur nom dans le gogol? Allons, mais qui les a mises sur Internet les photos? Vous pensez sérieusement que Facebook est un virus qui a envoyé un robot les chercher sur votre disque dur? Contrôlez plutôt vos paramètres de sécurité!

Combien d'autres se plaignent des "envois" de Facebook vers les sites qui s'occupent de nous afficher toutes les petites pubs qui vont bien sur notre page? Oh lala! Si vous en êtes là, arrêtez complètement Internet! C'est un procédé qui est déjà bien vieux et qui est utilisé par plus ou moins tous les grands sites! Quel que soit le site sur lequel je vais, les pubs correspondent toujours à mes recherches internet... Et ces infos ne vont pas aux annonceurs que par le biais de Facebook! Le gogol y a aussi recours, et quelque part, ça ne me choque pas... Vous croyez que les sites gratuits sont financés comment?

Bref, arrêtons d'accuser Facebook de tous les maux. Chacun est responsable de ses actes, tout comme de ce qu'il publie sur le net... S'inscrire sur tel ou tel site, écrire ou partager un article... Personne ne vous y oblige (et je vous jure que je n'écris pas non plus tout cela sous la torture!), et si vraiment vous avez des problèmes à maîtriser les paramètres de confidentialité, fermez votre compte, ce sera plus simple.

18/09/2011

populous with shortstories - only hope lyrics

Le dimanche, on parle gogoleries. Et ce titre, c'est tout simplement une recherche qui a atterrit chez moi... Alors là, vraiment je trouve ça inouïe! Comment une telle recherche a pu arriver sur un de mes articles, mais surtout: lequel? Tout cela me plonge dans la perplexité...

17/09/2011

Et la liberté d'accoucher?

C'est une expérience que je n'ai pas encore vécue. Mais tout ce qu'on peut lire sur Internet sur la naissance est... Effrayant!

En France comme dans pas mal de pays occidentaux, accouchement rime avec surmédicalisation. Même dans le cas ou tout se passe bien, sous couvert d'un principe de précaution.

Que l'on dispose aujourd'hui d'un corps médical formé à réagir en cas de soucis, je trouve que c'est une chance incroyable et je ne tiens absolument pas à discréduter le travail du corps médical. Mais justement, il est formé à la pathologie, et il suffit de lire quelques statistiques pour se rendre compte que même au cas où tout se déroule bien, beaucoup de gestes sont pratiqués, tant sur les femmes que sur les nouveau-nés, par précaution, ou pire, pour le confort du personnel soignant.

Je ne m'attarderai pas tellement là-dessus, à la limite, je comprends que ça puisse rassurer certain parents.

Ce qui me choque, c'est qu'aujourd'hui il soit très difficile de choisir d'accoucher autrement qu'en mode poulet fermier, avec péridurale, episiotomie, poussée dirigée et tout le tralala. Un choix d'accouchement physiologique en maternité, en maison de naissance ou à la maison est perçu comme marginal, voire inconscient, alors qu'au cas où la grossesse se déroule bien et qu'en étant bien encadrées, ces naissances ne sont pas plus dangereuses que celles qui sont bien trop souvent surmédicalisées, et que j'appelerai "classiques"... Il suffit de voir les statistiques encore une fois, que trop de gens se refusent à voir en face: les décés, maternels ou infantiles ne sont pas plus impprtants dans le cadre des accouchements à dmicile que dans le cadre des naissances classiques en maternité...

On a trop bien répandu l'idée qu'une fois enceinte, une femme devait s'en remettre entièrement au corps médical et dire amen à tout. Idem pour la naissance. Ona été jusqu'à mettre dans la tête des femmes, qu'elles n'étaient pas capables d'accoucher par elles-mêmes... D'ailleurs ne dit-on pas de nos jours que la sage-femme accouche une patiente? Ah la belle affaire! Et dans combien d'endroits du monde les femmes accouchent seules ou accompagnées de personnes n'ayant rien à voir avec la médecine, sans même pourvoir se poser la question de savoir si elles en sont capables ou pas, elles n'en ont juste pas le choix? Et pourquoi nous européennes, on n'en serait pas plus capable? Je suis persuadée que chaque femme a en elle un instinct qui fait que'lle "sait" forcément accoucher si elle n'est pas endoctrinée par un corps médical surpuissant, ou pire ses amies ou sa famille, souvent emplies de bonnes intentions...

Mais en France - oui surtout en France, il suffit de voir à quel point les accouchements sont différents chez nos voisins - la femme est dépossédée de son corps pendant la naissance de son enfant. On recours à des processus plus infantilisants que sécurisants.... Allons vous n'allez pas me faire croire qu'obliger toutes les femmes à porter la même "chemise de nuit" mode fesses à l'air et tout le monde pareil soit une mesure de sécurité!

On cherche juste à déposséder la femme d'un de ses libertés les plus fondamentales, et ça c'est inacceptable. Aujourd'hui, une femme a un libre accès à la contraception, à l'avortement, mais pas à l'accouchement? Pourquoi? Internet regorge de témoignages de plans de naissance pas respectés, alors que tout se déroulait bien... Quand sortira-t-on de cette mentalité accouchement=maladie gravissime? Bien sûr il peut arriver que les choses se passent mal et c'est alors une chance inouïe de disposer en France d'un personnel apte à réagir, mais dans la grande majorité des cas tout se passe bien et alors pourquoi aller contre la nature, contre la volonté de la femme et de son compagnon? Quel en est l'intérêt?

Vers quelles dérives se dirige-t-on en refusant ainsi aux femmes le droit d'accoucher comme elles le sentent au plus profond d'elles-mêmes alors qu'elles pourraient tout aussi bien être simplement "accompagnées", sa,s qu'on ne leur impose rien?

Je vous invite à lire ce témoignage, d'une femme qui risque fort d'opter pour un accouchement non assisté, simplement car aucune maternité ne souhaite respecter un minimum de points de son plan de naissance, et qu'en France on dispose de trop peu d'alternatives respectueuses à la naissance classique en maternité...

16/09/2011

De la malédiction des boites de bonbons...

Les bonbons... Ah ces petites choses colorées et si sucrées qui sont si redoutable pour notre santé, mais face auxquels on ne peut rester raisonnables...

Je n'en mange pas si souvent. Mis à part peut-être les Tic tac, mais ce ne sont pas des vrais bonbons.

Mais quand j'en mange, ils vont par paires! Comme beaucoup de choses comestibles d'ailleurs (sauf les petit-pois, ça prendrait trop de temps de les manger deux par deux).

J'ignore depuis combien d'années je mange mes bonbons de la sorte, mais ça doit en faire une sacré paire! Du coup, je suis maintenant en mesure d'affirmer ici, haut et fort, devant tout le monde: les boites de bonbons sont maudites.

Pourquoi? Mais elles ne contiennent jamais de nombre pair de bonbons! C'est quand même inadmissible qu'on ne compte pas les bonbons avant de les mettre en boite vous ne trouvez pas? C'est scandaleux oui! Surtout qu'à côté de ça on nous raconte que la moyenne nationale c'est d'avoir 2 enfants, vous imaginez les disputes?

Non, je me dois de rouspéter. Les boites de bonbons ne devraient contenir que des chiffres pairs.

Imaginez un peu. Depuis toutes ces années bonbonnesques, j'ai le souvenir de n'être tombée que 2 fois sur une boite de Tic Tac avec un nombre de petits cachets pairs (sérieux vous trouvez pas qu'on dirait des médocs ces trucs là?). En plus le dernier, souvent il est coincé dans la boite et t'es obligée de la taper sur la table. Juste comme ça pour t'embêter encore plus. Aujourd'hui encore je me suis faite avoir par de vulgaires papillons en gélatine...

Et puis tu as remarqué? Les bonbons, c'est irrésistible, tu manges toujours ceux que tu préfères en premier. La logique inverse de celle que tu utilises à toute autre fin comestible. Pour les bonbons, c'est dans ce sens là et puis c'est tout. Du coup, une fois que tu as mangé tous les bonbons rouges et les bonbons jaunes, il te reste quoi? Les verts!!! Les pires des pires, accompagnés de leurs potes les oranges et les bleus. Non mais quel toupet! Ils sont là face à toi à te narguer, et tu ne peux rien faire...

Ce qui nous ramène à nos papillons, ou à comment, pour finir la boite, je viens de manger 2 + 1seul (et non deux autres comme ça aurait du!) papillons, tous faits d'ailes vertes et d'un corps orange...

Non mais où va-t-on, je vous le demande...

papillons.jpg

15/09/2011

Journées européennes du patrimoine.

J'ai l'habitude de n'entendre parler de ces fameuses journées que pendant un week end. Ici c'est commencé depuis dimanche dernier... Bon je viens seulement de l'apprendre!

Je n'ai jamais tellement aimé visiter des monuments...  Mais depuis peu je trouve aussi dommage de passer à côté de la culture des endroits que je cisite, et j'y prends goût... Enfin. A entrecouper de séances de shopping ou salon de thé quand même hein!!

Alors voilà, en France les journées du patrimoine, c'est ce week end. A vous les visites gratuites de monuments vieux comme le monde ou presque... Ah leds files d'attente interminable, mais qui prouvent à quel point la culture, ça se mérite!

Bon trève de plaisanterie, moi qui avais décidé d'être sage aujourd'hui et de juste vous donner les liens nécessaires au bon déroulement de cette journée... C'est râté!

Allez, clic clic et amusez-vous bien! (Et puis venez me raconter hein, pensez un peu aux exilés!).

Journées européennes du patrimoine sur le portail du conseil de l'Europe.

Journées du patrimoine en Réoublique Tchèque.

Carte des évènements/Monuments en République Tchèque.

banner_fr.gif

14/09/2011

Souvenirs, souvenirs...

Ah ces longs après-midi pluvieux quand on était petites... Ces tendres disputes au coin du feu pour être celle qui aurait le dernier mot dans cette décision cruciale: quel cassette VHS (ça c'est pour renforcer le côté "nostalgie" de la chose) va-t-on regarder aujourd'hui?

Sauf qu'on n'a jamais eu de cheminée.

Bon j'avoue, il y en a qu'on aime encore regarder... Dans mon top 1: Les quatre filles du Docteur Marsch, version de 1994 avec Wynona Ryder dans le rôle de Jo... Celui là, impossible à trouver sur Youtube. En tous cas je ne l'ai pas trouvé en entier.

Mais dans un moment d'égarement ou d'errance youtubesque, j'ai revu deux de nos grands classiques de petites filles... Encore que pour le deuxième j'étais un tout petit peu moins petite... Mais pas bien grande quand même puisque j'ai été choquée de voir aujourd'hui à quel point Sara était petite alors qu'à l'époque, je la voyais bien grande... Comme moi! (Vous avez suivi?)

Le truc le plus drôle est que j'ai lu les livres qui correspondent, et que je ne m'en rappelle plus grand chose si ce n'est que comme d'habitude, les films n'y sont pas fidèles. Mais ces fameux films, et bien il y a des passages dont je me rappelle encore par coeur...

Allez, de tête, juste comme ça, une petite liste non exhaustive des films vus et revus par les quelques petites filles sages que nous étions:

- Les quatre filles du Dr March

- La mélodie du bonheur

- Le jardin secret

- La petite princesse

- Les malheurs de 7nain Sophie

- Trois noisettes pour Cendrillon

- L'apprentie sorcière

- Heidi

- Les 101 dalmatiens

- ... J'en oublie sûrement!

Et je ne vous parle pas bien sûr des cultissimes Walt Disney ou des autres dessins animés (Vous ai-je déjà parle de Brisby et le secret de Nimh?)...

 

Allons allons tève de bavardage et bon film! Je vous laisse cliquer sur les liens pour continuer le film comme des grands!

Le jardin Secret

La petite princesse