Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2012

L'enfer, c'est les autres.

Récemment une amie est venue me rendre visite. Dans la conversation, elle a commencé à parler d'une de ses amies qui venait d'accoucher d'un bébé qui n'avait pas survécu. Je ne me suis pas tellement formalisée de cette intervention. Arrivée en fin de grossesse, j'ai déjà appris à me blinder contre toute sorte de discours toxique, souvent prononcé sans penser à mal, mais qui allument de petites lumières rouges dans le cerveau...

Mais à la réflexion, pourquoi ne m'en suis-je pas formalisée? Parce que je sais que cette personne me connaît bien, et je sais qu'elle a un franc-parler bien à elle, qui fait partir d'elle. Alors oui, si j'avais été quelqu'un d'autre, cette histoire aurait pu me faire vraiment peur. D'ailleurs j'y ai quand même pensé plus tard le soir, mais sans que ça ne m'effraye outre mesure. Ça m'a pourtant rappelé un bon nombre de remarques ou discussions avec pas mal de gens, qui sans forcément me connaître aussi bien qu'elle, se permettent de donner leur avis sur tout et n'importe quoi.

Une autre amie, il y a quelques mois m'avait demandé si c'est vrai cette histoire de petite bulle, de carapace qu'on se forge enceinte pour se dédier à soi et à son bébé et ne s'inquiéter de rien d'autre, même si le monde s'écroulait... Je ne peux pas dire que c'est vrai pour toutes les femmes: je n'en suis qu'une, mais ça a été vrai pour moi depuis le début.

Cette petite bulle de douceur, qui est si nécessaire pour se protéger de toutes les meilleurs personnes du monde qui ne se rendent pas compte du mal qu'elles peuvent faire, pour se protéger de parfaits inconnus qui se permettent de lancer leurs remarques, leurs conseils, sans y avoir été invités, et qui sont autant d'agressions contre cette petite bulle...

Mais de quel droit les gens se permettent-ils de telles agressions? Ma bulle, mon espace, si je ne veux y laisser entrer personne, c'est un de mes droits les plus fondamentaux... Si je ne vous invite pas au conseil pourquoi me donner votre avis? Si vous sonnez chez moi et que je n'ouvre pas vous défoncez la porte? C'est ce que vous faites à ma petite bulle lorsque vous cherchez par tous les moyens à me convaincre que les bébés, il faut les régler, le congé maternité c'est ennuyant/fatigant ou ce que vous voulez, le jus d'orange ou les produits laitiers sont le mal absolu et j'en passe... C'est ce que vous faites quand croyant m'informer d'un risque qui n'existe peut-être pas pour moi, vous m'annoncez comme si de rien était que votre enfant est né par césarienne ou avec tel ou tel problème...

Au final, qu'avez vous réussi en essayant d'ébrécher ainsi ma petite bulle?

A me faire douter de la sincérité des médecins tchèques: 6 césariennes pour 1 voie basse à Brno... Oui c'est sans doute une mauvaise coïncidence, mais qui me conforte dans le choix qu'accoucher à 30 km est le bon...

A me fermer à tous les conseils. Peut-être même les bons. Parce que je ne vous demande rien, je ne suis pas assez stupide pour rester seule avec mes questions sans les poser, et je sais à qui les poser. Je n'ai pas besoin de votre avis gratuit, que vous ayez des enfants ou non: votre expérience n'est pas la mienne. je ne suis pas la même femme que vous, et mon fils n'est pas une copie conforme de votre petit chérubin...

A me conforter dans tous mes choix, aussi marginaux qu'ils puissent paraître (puisque refuser ce que je considère une mutilation, ou la péridurale, il parait que c'est marginal). Parce qu'en essayant à tout prix de m'infantiliser et de vouloir me faire entendre votre raison sans écouter ma voix d'adulte, vous avez réussi vous-même à vous discréditer, à montrer une immaturité certaine, qui vous empêche de me respecter en tant que femme...

Qui êtes vous pour vous croire si supérieurs et forts d'expériences - pas forcément concluantes d'ailleurs?

Qui êtes vous pour me dicter ma conduite et vous offusquer si refuse de vous suivre à la lettre? Ailleurs dans le monde, ne fait-on pas des révolutions pour faire tomber des gens comme vous?

Qui êtes vous pour m'argumenter en pleine face, que je n'ai pas fait médecine? Vous non plus! A-t-on créé le médecin avant la femme?

Qui êtes vous, simplement pour me juger?

Alors taisez vous. Tous autant que vous êtes, vieux, jeunes avec ou sans enfants. Je suis sûrement aussi intelligente que vous, et assez pour poser les questions dont j'ai besoin, aux personnes en qui j'ai confiance. Cessez de vous acharner contre cette petite bulle qui n'a rien demandé, laissez moi vivre mon expérience par moi-même, sans vous mêler de ce qui ne vous regarde pas. Cette expérience ne vous appartient pas, vous n'avez pas le droit de vous l'accaparer de la sorte. Fièrs d'avoir éraillé près de 9 mois de ma vie, laissez moi tranquille pour ces 10 derniers jours, et le reste de ma vie de femme et de mère.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Après un tel post, on ose pas faire de commentaires. Mais tout de même : six césariennes pour une voie basse : ils sont fous ces romains, ah non ces tchèques, à moins que ça ne corresponde à une très mauvaise série.
Continue à suivre tes intuitions pour me donner le plus beau des petits-fils avec la plus belle des mamans et le plus heureux des papas !

Écrit par : mamandu7nain | 01/03/2012

Bizarrement les césariennes dont je connais la raison ne me choquent pas plus que ça... Mais les gens pas très proches qui me disent césarienne, à qui je ne peux pas demander la raison parce que pas proches, et qui ne le disent pas d'eux-mêmes, je les classe dans les gens toxiques. Finalement la maternité que j'ai choisie a un taux de 8% de césariennes contre 17% dans mon deuxième choix... Il y a de quoi se poser des questions en effet!

Écrit par : Fofita | 01/03/2012

Sophie, je dois te dire que j'ai pleure quand j'ai lu ca...je te percois comme une jeune femme tres forte...et en lisant des fois les commentaires que ta mere laisse ici, je pense que c'est du aussi a l'amour et aux valeurs que ta maman t'a donnes...mais pas tout le monde a ce chance, donc je pense que bcp de gens doivent prouver des choses aux autres, devenir des "experts" dans certains domaines, juste pour cacher leurs peurs, leur insecurite, pour se convaicre eux memes qu'ils ont raison..pour pouvoir vivre avec eux-memes et avec leurs decisions...je l'ai fait aussi...garde bien ta "bulle de douceur":) et n'accumule pas des sentiments negatifs envers ces gens...ce sont des malheureux...

Écrit par : Angela | 01/03/2012

Je trouve votre commentaire très juste et émouvant. Il donne en effet à réfléchir.

Écrit par : mamandu7nain | 01/03/2012

Angela ce que tu dis me parait très juste en effet... Une autre personne m'a dit que ça peut être aussi pour certaines personnes une façon d'exprimer leur affection, en mettant tout en œuvre pour que je ne me "trompe" pas... Un peu des deux peut-être selon les personnes? En tous cas j'ai pensé à plein de monde en écrivant ça, dont des personnes que j'aime beaucoup et même si elles ne liront jamais ce post, le simple fait de l'avoir écrit, ça a été un grand soulagement, comme si c'était la dernière chose que je devais régler avant la naissance pour être bien sereine... Toutes ces remarques des gens, pour moi ça a été la chose la plus difficile de la grossesse, même en sachant qu'ils ne voulaient pas me faire du mal...

Écrit par : Fofita | 01/03/2012

Ah, je connais aussi cette bulle, et ces gens qui veulent la détruire sans forcément s'en rendre compte...J'ai voulu (et vécu !) un accouchement physio, et ça sortait des rails, ça ne plaisait pas...

"A-t-on créé le médecin avant la femme?" : c'est d'une grande justesse !

En tout cas je vais parcourir ton blog, ma soeur vit à Prague, elle souhaite un enfant mais elle ne sait pas trop niveau prise en charge là-bas...

Écrit par : kisbuel | 02/03/2012

Bienvenue ici Kisbuel! C'est dingue comme l'accouchement physio, ou l'éducation non violente peuvent choquer, alors qu'ils devraient être si naturels...
Je ne suis pas à Prague, mais que ta sœur n'hésite pas à me laisser un petit mot si elle a des question j'essaierai d'y répondre! ;)

Écrit par : Fofita | 02/03/2012

Ma grosse! Ma grosse! Shakti Paradis est là! :-))
Laisser dire ceux qui savent, car de toutes manières ils continueront à dire, même quand tu sauras aussi!
Les "je sais tout", "je sais mieux" sont eux, dans une bulle toxique, ils finissent bien par s'empoisonner tout seuls...
Vive babydoudou et Sophie maman, non Sophia, pour ceux qui ne sauraient pas ce que ça veut dire...
La vraie sagesse vient du coeur, il y en a plus qu'assez, tu vas être formidable! Bisous! :-))

Écrit par : Shakti | 05/03/2012

Merci Shakti! Ça fait du bien d'écrire! ;)

Écrit par : Fofita | 05/03/2012

J'aurais pu avoir écrit un tel article!!! ... sauf que je ne suis pas enceinte... ^^
c'est dingue comme certaines personnes peuvent être expertes en tout hein? T'es enceintes: te voilà entourée d'experts en obstétrique. T'es au chômage: te voilà entourée de spécialiste de la finance et de Mme Irma prêts à te dire quand tu trouveras exactement du taf. T'as des problèmes de couples: Ils sont tous conseillers conjugaux-psychothérapeutes-médiateurs conjugal...
C'est encore plus pénible quand on est une indépendante maladive comme moi!
Si je peux te donner un conseil: chasse les mauvaises et ne garde que les bonnes (ça laisse le cœur et l’âme plus légers!) ;-)

Écrit par : Juliette | 31/03/2012

Oui Juliette c'est vrai que ça ne touche pas que la grossesse... Les gens ont souvent besoin de déverser leur petite science et de te traiter d'inconsciente si tu ne suis pas leurs bons conseils... :)))

Écrit par : Fofita | 10/04/2012

Les commentaires sont fermés.