Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2012

La race humaine est une miraculée...

Sérieusement, c'est dingue qu'on soit arrivé jusqu'au 21ième siècle...

Enfin jusqu'au 20ième.

parce qu'avant, normalement, on était voués à disparaître. Ben oui quoi! Imaginez un peu! Avant le 20ième siècle, les humains ont certes réussi à se reproduire (bizarrement on ne propose jamais de cours pour apprendre à faire un bébé, parait que c'est l'instinct de survie, mais si tu n'en prends pas pour mettre ton enfant au monde, tu es une inconsciente, faut pas déconner quand même!), mais la plupart  des enfants et des femmes en mouraient certainement.

Oui, aujourd'hui on sait bien qu'il est IM-PO-SSIBLE d'accoucher sans péridurale, perf d'ocitocyne et épisiotomie. Voire même césarienne "de convenance"; le vagin c'est sale et ça fait mal... C'est quand même dingue que quelques milliards de bébés ET de femmes (non mais où va-t-on!) y aient survécu pendant quelques milliers d'années... Parfois même plusieurs fois! (Là je parle des femmes, pas des bébés, enfin c'est logique quoi!) De vraies forces de la nature... Nous on doit sûrement être des êtres surhumains à force de descendre de tels miracles!

Et puis c'est pas tout de naître... Encore faut-il survivre! Et figurez vous (et c'est absolument inouï!) que certaines femmes, dans un passé lointain ont réussi à nourrir leurs rejetons avec leurs propres mamelles... Pouah! En plus d'être dégoûtant et incestueux, c'est tout de même hyper inconscient de leur part... C'est à se demander pourquoi le biberon n'a pas été inventé plus tôt... La plupart des bébés avant l'invention de cette petite bouteille coiffée d'une tétine devait sûrement mourir de faim. Ben oui attends, c'est vachement rare les femmes qui peuvent allaiter.

allaitement.jpg

Déjà la grande maorité des femmes n'a pas assez de lait c'est bien connu. Puis après tout pourquoi est-ce que la nature aurait décidé de leur en faire produire assez pour permettre à leur enfant de survivre? réfléchissez c'est juste insensé! Et puis il faut veiller aussi à ne pas avoir les seins trop petits. Ni trop gros. Ni trop différents l'un de l'autre (c'est forcément louche ça...) Puis il faut qu'ils aient une forme bien précise, et surtout, SURTOUT pas les mamelons rentrés... Sinon c'est la mort assurée.

Et puis il y a la qualité et la quantité de lait... Je l'ai déjà évoqué; du lait qui sort d'une femme c'est DE-GOU-TANT (mais le sperme qui sort d'un homme c'est pour la survie de l'espèce, c'est génial, confond pas tout hein!) En plus on ne peut pas coller facilement d'étiquette nutritionnel sur les seins d'une femme. Ben oui, déjà elles veulent pas les bougresses. Et puis il faudrait refaire les analyses trop souvent parce que parait-il, le lait maternel change selon ce que l'on mange, et même s'adapte aux besoins du bébé, au sein même d'une même tétée! Moi je te le dis, le lait maternel, c'est un rebèle. D'ailleurs, il y a des bébés qui osent téter plusieurs fois par jour, c'est bien la preuve que ce lait est de mauvaise qualité, et pas assez nourrissant... Voire même insuffisant en quantité! Mais bon tant qu'on ne se laissera pas contrôler... Honnêtement, c'est bien jouer avec la vie que d'oser donner ce lait impure, non stérilisé (ben oui y a même des femmes qui osent ne pas se laver les seins avant de les offrir à leur rejeton! Si ce n'est pas une tentative d'empoisonnement ça...)

Le lait en poudre, c'est bien mieux. c'est dingue qu'on ait survécus jusqu'à son apparition... Au moins on gère la quantité: un biberon d'un volume défini par rapport à l'âge du bambin, et c'est pas plus, pas moins. Si il n'en veut plus, tu le forces, si il en réclame encore, tu le laisses pleurer de faim pendant quatre heures, jusqu'à l'heure du prochain biberon. Non parce qu'il faudrait pas en plus se laisser manipuler et écouter un bébé qui pleure hein. C'est bien connu, un bébé de deux semaines c'est hyper capricieux, et si il réclame plus à boire, ce n'est qu'un glouton, attention à ne pas lui donner de mauvaises habitudes! Et puis le lait en poudre, c'est trop génial: pas besoin de faire attention à ce que mange la mère, et le lait a toujours le même goût. Non parce qu'il faudrait lui faire savoir que les goûts peuvent varier au bambin, il risquerait de devenir insupportable... Il s'en rendra compte bien assez tôt: à 4 mois quand on le gavera de petits pots industriels bien mixés. Tout le monde le sait la diversification à partir de 6 mois comme le préconise l'OMS, c'est une hérésie... Il faudrait d'ailleurs penser à dissoudre cette secte d'une dangerosité sans nom! Et puis le lait en poudre et le biberon, tu peux les emmener partout avec toi, c'est hyper pratique. parce que soyons clairs, en générale, tes seins tu les laisses à la maison quand tu t'absentes.

Moi je m'interroge sérieusement chers lecteurs. Comment se fait-il que sachant les risques énormes que comporte l'allaitement maternel, certaines femmes osent prêcher un "retour à la nature" et allaiter leur enfant, quand on sait que les chances qu'elles y arrivent sont infimes? Il faudrait penser à mater la rébellion, on n'est pas des animaux quand même, fuck la nature!

Et quand leur bébé survit (miraculeusement) jusqu'à l'âge de la marche, il y en a même qui pensent que leur mettre des chaussures qui leur maintiennent les chevilles les gène, et elles les laissent marcher pieds-nus. Oui pieds-nus, tu as bien lu! Mais comment va-t-il pouvoir marcher sans quelque chose pour lui soutenir les pieds? Non parce que le pied seul, tout le monde sait que ça ne marche pas. C'est juste impossible de marcher sur des pieds!

Sérieusement, je me demande comment c'est possible que la race humaine ait survécu jusqu'ici, sachant les risques inconsidérés que les parents ont pris jusqu'à ce qu'on leur prouve SCIEN-TI-FI-QUEMENT que le plastique, le scalpel et les inventions en tout genre, c'est bien mieux pour la survie de l'espèce! Heureusement que c'est arrivé à temps pour limiter les dégpats: ça n'a duré que quelques millénaires!

17/09/2011

Et la liberté d'accoucher?

C'est une expérience que je n'ai pas encore vécue. Mais tout ce qu'on peut lire sur Internet sur la naissance est... Effrayant!

En France comme dans pas mal de pays occidentaux, accouchement rime avec surmédicalisation. Même dans le cas ou tout se passe bien, sous couvert d'un principe de précaution.

Que l'on dispose aujourd'hui d'un corps médical formé à réagir en cas de soucis, je trouve que c'est une chance incroyable et je ne tiens absolument pas à discréduter le travail du corps médical. Mais justement, il est formé à la pathologie, et il suffit de lire quelques statistiques pour se rendre compte que même au cas où tout se déroule bien, beaucoup de gestes sont pratiqués, tant sur les femmes que sur les nouveau-nés, par précaution, ou pire, pour le confort du personnel soignant.

Je ne m'attarderai pas tellement là-dessus, à la limite, je comprends que ça puisse rassurer certain parents.

Ce qui me choque, c'est qu'aujourd'hui il soit très difficile de choisir d'accoucher autrement qu'en mode poulet fermier, avec péridurale, episiotomie, poussée dirigée et tout le tralala. Un choix d'accouchement physiologique en maternité, en maison de naissance ou à la maison est perçu comme marginal, voire inconscient, alors qu'au cas où la grossesse se déroule bien et qu'en étant bien encadrées, ces naissances ne sont pas plus dangereuses que celles qui sont bien trop souvent surmédicalisées, et que j'appelerai "classiques"... Il suffit de voir les statistiques encore une fois, que trop de gens se refusent à voir en face: les décés, maternels ou infantiles ne sont pas plus impprtants dans le cadre des accouchements à dmicile que dans le cadre des naissances classiques en maternité...

On a trop bien répandu l'idée qu'une fois enceinte, une femme devait s'en remettre entièrement au corps médical et dire amen à tout. Idem pour la naissance. Ona été jusqu'à mettre dans la tête des femmes, qu'elles n'étaient pas capables d'accoucher par elles-mêmes... D'ailleurs ne dit-on pas de nos jours que la sage-femme accouche une patiente? Ah la belle affaire! Et dans combien d'endroits du monde les femmes accouchent seules ou accompagnées de personnes n'ayant rien à voir avec la médecine, sans même pourvoir se poser la question de savoir si elles en sont capables ou pas, elles n'en ont juste pas le choix? Et pourquoi nous européennes, on n'en serait pas plus capable? Je suis persuadée que chaque femme a en elle un instinct qui fait que'lle "sait" forcément accoucher si elle n'est pas endoctrinée par un corps médical surpuissant, ou pire ses amies ou sa famille, souvent emplies de bonnes intentions...

Mais en France - oui surtout en France, il suffit de voir à quel point les accouchements sont différents chez nos voisins - la femme est dépossédée de son corps pendant la naissance de son enfant. On recours à des processus plus infantilisants que sécurisants.... Allons vous n'allez pas me faire croire qu'obliger toutes les femmes à porter la même "chemise de nuit" mode fesses à l'air et tout le monde pareil soit une mesure de sécurité!

On cherche juste à déposséder la femme d'un de ses libertés les plus fondamentales, et ça c'est inacceptable. Aujourd'hui, une femme a un libre accès à la contraception, à l'avortement, mais pas à l'accouchement? Pourquoi? Internet regorge de témoignages de plans de naissance pas respectés, alors que tout se déroulait bien... Quand sortira-t-on de cette mentalité accouchement=maladie gravissime? Bien sûr il peut arriver que les choses se passent mal et c'est alors une chance inouïe de disposer en France d'un personnel apte à réagir, mais dans la grande majorité des cas tout se passe bien et alors pourquoi aller contre la nature, contre la volonté de la femme et de son compagnon? Quel en est l'intérêt?

Vers quelles dérives se dirige-t-on en refusant ainsi aux femmes le droit d'accoucher comme elles le sentent au plus profond d'elles-mêmes alors qu'elles pourraient tout aussi bien être simplement "accompagnées", sa,s qu'on ne leur impose rien?

Je vous invite à lire ce témoignage, d'une femme qui risque fort d'opter pour un accouchement non assisté, simplement car aucune maternité ne souhaite respecter un minimum de points de son plan de naissance, et qu'en France on dispose de trop peu d'alternatives respectueuses à la naissance classique en maternité...