Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2012

Comment remplir une déchiqueteuse...

Le jour tant attendu arriva donc un mardi... Pas le dernier jour de boulot non, mais le dernier jour au boulot, après avoir été enchainée à un casque, après avoir gardé les yeux rivés sur des files d'appels qui défilaient sur un écran, après avoir passé quelques milliers d'heures sur des présentation power point, ça sonnait déjà comme une délivrance...
Je préparai un document de "handover" pour mon successeur non encore identifié, je conclus mon dernier management meeting par l'annonce tant attendue: "Mes chers compatriotes, ceci était mon dernier meeting avec vous... Pour le moment!"
Je vidai mon casier où je découvris moult trésors enfouis, presque oubliés... Le petit cochon rose que Hana m'avait donné, le martisor amené par Cristina, le trèfle en papier de St Patrick distribué à toute l'équipe par Oana... Mais aussi les vestiges d'une époque révolue: cahiers remplis de notes de mes propres appels, fichiers de distribution des tâches d'agents partis depuis longtemps, d'une époque où misterdoudou ne s'appelait encore qu'Oussama et où malgré quelques accrochages, l'équipe roulait comme sur des roulettes et enchaînait les bons résultats... Parmi tout cela, des couverts en tous genre, et même des assiettes en carton, vestiges de mes premiers mois de team leader, ma boite à sucre, qui ne me servait jamais mais si populaire parmi "mes" agents, les résultats de mon premier "champion of the month" avec la photo de la gagnante partie depuis longtemps... Une fois tout cela vidé et trié, je me dirigeai vers la déchiqueteuse et la nourris jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus, d'années d'appels téléphoniques, les miens mais aussi ceux des autres, de documents ramassés ça et là sur les bureaux de mes agents pour des raisons de compliance, et jamais réclamés par les intéressés... Puis je rendis la clef de mon casier à la gardienne des clefs, qui en retour me signa la fameuse "exit list": le saint Graal de tout employé s'en allant vers de nouvelles aventures.
La chasse aux signatures avait officiellement commencé. j'enchainai les visites aux diverses HR pour obtenir leurs autorisation de m'en aller, je signai aussi bon nombre de documents, que j'avais déjà signé il y a des jours, des mois, des années, qui confirmaient que je rendais bien ce que l'on m'avait prêté...
Et une fois le maximum fait, alors qu'il ne me manquait plus que trois signatures sur la liste en question, je pus rentrer chez moi, tenant fermement la liste salvatrice, tout en savourant intérieurement, ce petit goût de liberté...

 

*Woaow trop classe le passé simple hein? Ca rend tout ça bien émouvant comme il faut, on dirait que je m'en vais pour de vrai pour de bon alors qu'en vrai je bosse encore trois jours... Et que je reviendrai!*

19/12/2011

De la grande joie de partir en vacances...

Ah les vacances! Ces jours bénis tant attendus pendant la période de travail... Tu comptes les mois (dans trois mois je suis en vacances!) puis les semaines (plus que 3 semaines!) puis les jours (youhouuuuuuu plus que 2 jours!) et ça te fait le même effet que la carotte pour l'âne: ça te fait faire ton boulot en attendant... Et ça te permet même de faire semblant d'être occupée au boulot quand tu n'es pa très motivée... Ben oui! Imagine un peu, des vacances ça se prépare et ça n'est pas qu'une histoire de valise!

Déjà il y a le boulot... Aaaaaaaaah le boulot! Il faut tout mettre en ordre avant de partir, boucler les tâches qu'on a commencées, annuler ou déléguer les meetings selon la situation... En ce moment ce qui est cool c'est que ce sont les vacances de Noêl qui se préparent, du coup comme personne n'a envie de bosser, tous les meetings sont annulés... Ca fait une question en moins à se poser! Une fois que tu as fait le tri dans tout ça, il faut te mettre en quête d'un nouveau meilleur ami back up. Un back up, késako? C'est LE pilier qui te remplacera pendant que tu couleras des jours heureux... Le roc qui résistera à la tempête même si il n'a aucune idée de quoi faire (c'est un truc de dingue les back ups, t'as beau tout leur expliquer avant de partir, ils se rappellent jamais quoi faire quand tu es partie...) Autant te dire que pour remplir ces conditions, il vaut mieux bien choisir! En général tu as un back up par défaut... tu t'arranges avec quelqu'un au début de l'année scolaire ta prise de position et tu le gardes pour la vie, et c'est réciproque en plus! Là, mon back up, pourtant averti de mon escapade un bon mois en avance, m'a informée en fin de semaine dernière, soit 3 jour souvrés avant mon départ, qu'il était aussi back up pour 5 autres personnes, et que même si je ne lui laissais absolument rien à faire, il ne pouvait pas assurer cette charge de travail supplémentaire. Traître. Au bûcher! Tu dois savoir lecteur, que consulter ton back up 1 mois en avance ne sert strictement à rien. Parce qu'il risque fort de t'arriver la même chose, le back up a la mémoire courte, et cet engagement n'est pas écrit (enfin si, mais y a des cas où on s'en fout), c'est plus une sorte de consentement mutuel... Mais si tu fais l'erreur de réserver ton back up un peu trop en avance, comme moi, pensant être tranquille, pas de panique! Il suffit de te mettre en quête d'un back up de secours. Après tout, je laisse place tellement nette, qu'en cette période de fêtes, mon nouveau back up ne devrait avoir strictement RIEN à faire. C'est juste une roue de secours: tu ne la sors qu'en cas de crevaison, et tu ne prévois pas de crever à) chaque fois que tu prends ta voiture... Le back up c'est pareil. Il peut très bien ne pas servir pendant des années, mais il faut toujours en avoir un sur soi.C'est bien joli tout ça, mais pour le trouver ce fameux back up à deux jours des vacances, comment qu'on fait-on? Oui parce que sache aussi que si un mois en avance, c'est trop tôt pour choisir ton back up, deux jours avant de partir, c'est trop tard, ça ne fait pas sérieux. c'est pour cela qu'il est préférable de préciser que ton back up attitré s'est décommandé lorsque tu formules ta demande, au risque sinon de passer pour la je m'en-foutiste de service! Et après tout, comme le précédent a déjà trahi, tu peux trahir aussi. La vie est bien faite. Donc, le plus tôt possible du tard, il vaut mieux vérifier dans tous les outils à ta disposition, la liste des personnes qui seront présentes lors de ton absence... Comprend: celles qui ne seront pas en vacances en même temps que toi. Dans le cas présent, c'était facile, il n'y en avait que 3. Oui, Noël est une période propice aux vacances... Parmi les 3, un grognon, un petit nouveau qui peine à trouver ses marques, et la fille sympa avec qui je prends de temps en temps des pauses quand il y a du soleil. Le choix fut vite fait. Et oui, aussi traître que cela puisse paraître, quand aucune des personnes n'a de plus grande connaissance de ton job que l'autre, ni de plus grande connexion, les affinités peuvent entrer en jeu, ça fait partie de la règle. Une fois le choix fait, il ne reste plus qu'à établir une stratégie d'approche de la proie. Et là tout dépend du choix. Dans le cas présent, j'ai opté pour la tournure super amicale. "Oh salut machine ça va? Oui moi aussi merci! Dis ça te dit d'être mon back up dans deux jours pendant une semaine? Normalement il n'y aura rien à faire du tout, tu fais juste la roue de secours..." Ça a marché. Il faut dire que je lui avait rendu le même service quelques mois plus tôt... Quand on a moins d'affinités avec le choix, ou quand le choix n'a pas marché et qu'il faut contacter les autres tour à tour, l'approche peut-être différente... "Bonjour, tu veux être mon ami je cherche un back up pour ces dates là, est-ce que tu es dispo? Normalement il n'y aura rien à faire comme c'est Noël..." Il faut ensuite recommencer l'opération de mendicité jusqu'à ce que mort s'ensuive l'un d'eux accepte... Ce cas e figure là me fait toujours penser à la cour de lécole primaire, où à chaque récré se formaient de petits groupes d'enfants qui bras-dessus bras-dessous défilaient dans la cour en criant "Qui c'est qui veut jouer avec nouuuuuuuuuuuuuuuuuuus?" Sauf que dans ce cas là, même une fois qu'on était dix, on ne s'arrêtait pas, si ce n'est à la sonnerie, pour réaliser qu'on n'avait pas joué... Mais qu'on avait quand même passé un bon moment! Bref, trêve de souvenirs, au bout de l'opération en général, tu t'en sors avec un back up quand même, et toutes ces péripéties t'ont tellement bien occupée, que personne n'a osé t'envoyer de nouvelles tâches entre temps, et tu te retrouves avec un jour d'avance, sans plus rien à faire, déjà en mode vacances, avec la bénédiction de la patronne admirative de ton grand dévouement à ton travail, qui t'a tellement absorbé ces derniers jours. La classe non?

19/01/2009

Petites pensées du jour...

Je suis retournée au boulot aujourd'hui après 10 jours d'absence:

-"Oh halleluja 7nain tu es revenue!"

-"Youppiiiiiiiiii! 7nain tu es là! Dis j'ai une question!"

-"Rhooooooooo 7nain quand t'étais pas là c'était trop la galère!"

C'est qu'ils seraient presque touchants!

M'est avis que ces chers collègues, ils ne m'apprécient pas toujours tous quand je suis là, mais quand je ne suis pas là: qu'est-ce que je leur manque! Enfin mes connaissances surtout...

 

 

Non, les Tchèques ne sont pas en retard sur le double vitrage, ils ont juste inventé le frigo écolo!SL271359.JPG

 

 

 

 

 

 

Le chat a décidé qu'il était temps de défaire le sapin de Noël, et l'a donc transformé en horreur de Noël pendant que je grattais mes copies dans les amphis... SL271356.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Y'a des gens vraiment tordus dans la vie... Surtout celui qui a fait une recherche "film paire de fesse attaque ville" dans Google... Et le pire? Il est arrivé chez moi l'hurluberlu!

02/01/2009

Rentrée au boulot...

Ou le pont, ce sport national si populaire en France...

Et oui, hier c'était férié, et aujourd'hui, c'est vendredi... Alors bien sûr, les gens font tous "le pont". Faire le pont ça consiste à sauter un jour de boulot pour rejoindre deux jours non travaillés sans passer par la journée travaillée entre les deux. Un peu comme sauter une classe quoi. A noter que ça ne marche pas dans l'autre sens: personne ne relie jamais deux jours travaillés en sautant un jour ferié, c'est bien trop précieux!

Donc aujourd'hui, jour du pont du nouvel an, moi je suis retournée travailler après mes vacances bien méritées... Et qu'ai-je fait toute la journée? Et bien c'est simple: comme je reviens de vacances, je n'avais pas de ticket et rien n'est arrivé chez nous, et je n'ai pris que 5 appels... Comme personne n'a eu d'appel compliqué, en gros je n'ai rien fait si ce n'est 2 heures de formation avec la nouvelle...

Et bien vous savez quoi? J'ai découvert que le temps passe quand même beaucoup plus vite quand on passe la journée sur Internet au lieu de se casser la tête sur les problèmes des autres!

Lundi ce sera autre chose....

Allez, sur ces bonnes paroles, salut la compagnie! Moi je vais allez me coucher!

18/08/2008

Les courses de rentrée...

samedi je discutais avec ma Mégapetitesoeur sur msn quand elle me sort comme ça, sans crier gare: "hier j'ai fait mes courses de rentrée!"

Et paf! Ca m'apparait soudainement, comme ça, comme un illumination, que la rentrée c'est bientôt... Quand on travaille et qu'on n'est pas en vacances en même temps que tout le onde, on perd un peu cette notion de rentrée... Mais je vous rappelle que depuis peu, je suis aussi une étudiante...

Mes courses de rentrée... Tiens tiens... Supermaman ma envoyé la quasi totalité de mes affaires d'équitation: ça c'est fait. J'ai récemment reçu un nouveau collant, deux nouveaux justaucorps et une paire de pointes (sur lesquelles je dois encore coudre les rubans... Grrrrr). La danse: c'est fait. Au boulot si je veux un cahier, je demande à mon team leader, un CD-Rom? je demande à mon team leader... Même les stylos je les demande à mon team leader! Donc ça: c'est fait.

Mais avec ses réflexions imprévisibles, cette Mégapetitesoeur elle m'a fait réapparaitre comme ça le fait qu'il faut aussi penser à m'inscrire à la fac, acheter de nouveaux classeurs, etc...

Ouais, parce que je n'arrive pas à m'inscrire en chevauchement L1/ L2 sur leur site Internet et je ne sais pas quand la fac rouvre pour m'aider...  Et puis mes classeurs de l'année dernière? Euh... Comment dire... Celui du second semestre est resté chez ma Charmantegrandesoeur, celui du premier chez mes Superparents... Motif? Ils étaient trop lourds pour reprendre l'avion dans l'autre sens... Ah, le poids de la culture! La bonne nouvelle dans tout ça c'est que mes stylos, je les ai depuis le lycée... Et ils marchent encore! Donc pas d'inquiétude à ce sujet. la mauvaise nouvelle? J'aime pas leurs feuilles de papiers ici, elles sont trop fines et ils ne connaissent pas les grands carreaux...

Mais comme on dit chez nous: c'est la vie!

Et puis après les courses, il faut aussi voir l'emploi du temps et le budget... J'aurais bien aimé continuer la danse orientale, mais ça me semble assez improbable vu que je reprend l'équitation... L'équitation qui coûte une dizaine d'euros le cours... Donc je ne pourrais peut-être y aller qu'un semaine sur deux, etc...

Mais rassurez-vous: je suis très motivée! This year is the year!

24/07/2008

Découragée...

Là, vraiment je suis à deux doigts de m'avouer vaincue...

Notre focal point est en vacances. Donc, depuis deux semaines c'est moi qui joue la remplaçante, et c'est donc à moi qu'incombe la tâche de former notre nouvelle recrue... Et je suis fâchée. Vraiment fâchée. Nous sommes une société de services informatiques. Nous, dans tout ça, on est les helpdeskeurs... Pas de qualifications requises, si ce n'est parler couramment la langue du pays que l'on va assister. Couramment??? Ils me font presque rire (jaune, je vous rassure!), les derniers agents arrivés on un niveau collège en français! Ils auraient pu commencer l'année dernière!Et je suis fâchée qu'on laisse passer ça, et qu'on fasse payer les clients pour des services que nous sommes bien incapables de rendre. Oui, parce que je considère que si je paye pour avoir quelqu'un qui parle couramment au téléphone, ça veut dire que je n'aurais pas à faire d'effort pour comprendre cette personne, ni que j'aurais à répéter mes phrases trois fois ou à ralentir pour me faire comprendre. Non. Ça, à la limite, c'est un service gratuit!

Notre focal point parle mal, c'est un fait. Mais elle est compréhensible (même si elle invente plein de mots...), Notre Cristina n'a pas un super niveau, mais elle en est consciente et elle fait des efforts et accepte sans problème les corrections.

Mais la dernière. Oui, celle-là même que je forme en ce moment, c'est non seulement une catastrophe francocacophonique, mais en plus, c'est une bourrique, on a beau la corriger, ça ne sert à rien, elle ne comprend rien, et un gros effort doit être fourni pour la comprendre... Et loi après presque deux semaines de formation avec elle, je commence à perdre patience et à être découragée.

Je la met en prise d'appels dans une heure... J'espère qu'elle se rendra compte d'elle même que son français est archi nul et qu'elle doit y faire quelque chose...

22/05/2008

Comment j'ai failli devenir apprentie focal point...

Il était une fois un petit 7nain blablabla vous connaissez tous ça. En bref, ce petit 7nain, il travaille dans un centre d'appel, dans une grande, mais alors très grande boite internationale que si tu mets ça sur ton CV c'est trop la classe!

Et dans les équipes ici, il y'a ce qu'on appelle un focal point. Le focal point c'est un drôle de petit bonhomme ou de petite bonne femme, qui aide les gens et qui forme les nouveaux. En plus de ça il participe aux conférences téléphoniques avec le client et il est le point de contact privilégié des équipes de résolution... Bref, ce job, il est fait pour moi. Mais c'est pas moi qui l'ai.

Là où j'ai eu un espoir c'est... Y'a quelques jours. J'étais sur une conférence téléphonique à laquelle j'avais demandé de participer parce que j'en avais marre d'entendre la focal point en titre nous descendre à chaque appel (c'est une conférence hebdomadaire...), et il s'est avéré que la première fois que j'ai pris part à cette conférence, le service management (les big boss quoi) a beaucoup apprécié mon intervention, et qu'il m'a donc été demandé  jeudi dernier de mener moi-même le call à la place de la focal point au pouvoir. Je suis flattée. En plus ça se passe très bien.

Et le lendemain, La focal point apprend qu'elle part 3 jours plus tard à Bruxelles pour un nouveau projet. Là, je saute de joie! Son  poste va me revenir, c'est une quasi certitude. Bon, elle elle a désigné Hana comme sa remplaçante... Mais Hana ça ne l'intéresse absolument pas, alors je n'ai aucun mal à m'arranger avec elle. On arrange tout, pas de problème. Ce sera trop cool. Je m'y vois déjà!

Là où j'ai failli? Ben c'était trop beau, la veille de son départ, la FP apprend qu'elle ne peut pas partir parce que notre client ne tolère pas qu'une de ses helpdeskeuse soit partagée avec un autre projet... Nous n'avons, en gros aucune possibilité d'évolution à moins de changer de projet. 

Désfois c'est nul le boulot. Mais bon, ce poste, je l'aurais quand même! Là je suis en train de préparer une formation pour les techniciens... Car comme tout le monde le sait, le technicien est le meilleur ami du helpdeskeur, alors nous nous entraidons! Et comme je suis trop forte, c'est moi qui vais la faire cette formation, pas la focal point... Gniark gniark gniark! 

 

28/04/2008

Le lundi au soleil...

Oui, je sais, je vous saoule grave avec cette chanson. Mais que voulez-vous, elle s'accroche!

Et puis d'abord c'est possible un lundi au soleil. On est juste obligés de bosser pendant que le soleil nous rend visite... Si c'est pas du sadisme de la part des employeurs ça...

Bon, vous vous en doutiez, hier, j'ai bidouillé ici... Donc à tous ceux qui sont passés par là entre 19h hier et 11h30 ce matin, je suis désolée pour le "Site en maintenance "glorieusement affiché par mon hébergeur, et dont j'ai eu un mal fou à me débarrasser. Si mon bidouillage a marché? Mais pourquoi demandez-vous la réponse est logique! Non. Ça n'a pas marché. Je suis décidément une bidouilleuse du dimanche (mais du dimanche au soleil quand même!) 

Les études? Oh, la moyenne de mes auto-notes a baissé à 11.26... Mais j'ai choisi les matières les plus difficiles en premier hein! Non. Même pas vrai. je vais refaire tous les devoirs... Heureusement qu'on a inventé la fête du travail exprès pour les révisions! Vive les jeudis fériés!

Sinon vous l'aurez compris, si je vous bassine avec le soleil, c'est qu'on a enfin dépassé les 10 degrés... Youhouuuuuuuuu! 

1296440283.gif

 

11/04/2008

Du pourquoi du comment...

Du pourquoi du comment je ne suis pas active en ce moment... Et bien c'est simple: le boulot c'est l'horreur, et les partiels c'est dans trois semaines... Donc au boulot je bosse, et le soir, dès que j'arrive, je révise. Même la danse passe à la trappe en ce moment... Je vous parle pas du manque de motivationet de la dose de fatigue accumulée... Vous voulez que j'arrête de me plaindre? Là maintenant de suite? OK.

C'est dur la vie je vous raconte pas!

Du coup je ne bloggue pas, je ne lis pas de blogs, je ne commente pas de blogs... Z'avez compris ou j'en rajoute?

Je suis désolée aussi pour mes danseuses préférées, je ne suis pas non plus présente sur les forums que j'aime,  mais je me rattrape dès la fin juin! Oui, je sais c'est dans longtemps, mais entre deux sessions de partiels et un voyage en Tunisie, je ne vois pas trop comment je vais me regeeketter trop vite!

07/04/2008

Que faire quand un membre de l'équipe se prend pour le chef?

Et tout ça pourquoi? Parce qu'elle est focal point. Donc elle se croit supérieure à nous. Elle descend notre travail dans les conf-calls par exemple. Elle nous pique nos tâches faciles et fait en sorte qu'on voie que c'était très difficile et que c'est elle qui l'a fait...

Mais le pire est arrivé vendredi.

Pour une faute grave qu'elle a commise, elle a accusé le team leader... Dans l'équipe, il n'y a qu'une autre personne (à part le team leader, mais lui ne comprend pas le français...), qui parle tchèque. Et cette personne a tout compris... Notre focal point de choc, qui est en fait la pire des garces que je connaisse,a pris une décision stupide: celle de ne pas traiter les tâches d'un agent malade pendant son absence. Quand une autre personne est venue lui en demander la raison, elle a ouvertement accusé le team leader... Et oui, le pire, c'est qu'elle a dit ça , à la personne qui cherche à prendre la place du team leader... Elle contribue donc à essayer de le faire virer de son poste... Et l'a avoué ouvertement. Comment on peut travailler avec des gens pareils?

Ce matin rebelote, elle me pique un mail, je perd un temps fous avec le team leader des techniciens parce que je ne retrouve pas ce mail... Et finalement je le retrouve déjà traité et classé, avec son identifiant pour qu'on voie bien que c'est elle qui l'a fait. Quand je lui demande une explication, elle accuse carrément notre service management! Non mais quel culot!

Alors franchement, maintenant qu'elle est déjà dénoncée auprès du team leader, qui va maintenant s'en méfier, et que le manager est au courant qu'elle n'est pas à la hauteur... Si aucune mesure n'est prise on n'a plus qu'à subir? 

 

PS: le focal point est un agent comme nous, mais sensé faire les recherches pour les problèmes que l'on ne peut pas résoudre, et nous procurer la documentation... Ca bien sûr ce n'est pas fait mais les coups bas... En tout cas le focal point n'est en aucun cas un supérieur hiérarchique!