Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2011

Il était une fois...

Il était une fois, dans un pays lointain, une petite 7nain, qui se demandait bien des fois ce qu'elle faisait là...

Bon, trève de plaisanteries, il est temps de se remetter à l'écriture! Un an et un mois sans blogguer... Ca devrait être puni par la loi!

Bon bon bon... Quelques nouvelles pas bien fraiches en vrac:

- Je me suis mariée,

- J'ai été promue,

- Je suis en troisième année à la fac, toujours par correspondance,

- J'ai repris tout le poids que j'avais perdu grâce au régime Dukan,

- Je me suis fait une entorse qui m'a empéchée de danser pendant... Des mois... Que dis-je? Une eternité!

Le reste n'est que fioritures comme dirait l'autre...

 

 

07/09/2009

On est en septembre!

Et qui dit septembre dit fin de l'été, fin des vacances, plus de boulot, moins de soleil... Et surtout rentrée!

Et qu'est-ce qui rime avec rentrée? Galère! Si si puisque je vous le dis!

Sérieusement, je commence à me demander si les facs ne font pas une sorte de "séléction naturelle": tu survis pas aux inscriptions, t'es éliminé d'office!

Parce qu'il faut s'accrocher pour s'inscrire! Manque d'information, pas d'aide en ligne, pas de réponse aux mails, le téléphone je n'y pense même pas, j'ai déjà donné l'an dernier, et une amie m'a confirmé qu'ils ne répondent toujours pas cette année... Bref, que du bonheur!

Comme je n'ai validé que la moitié de ma deuxième année, et que le chevauchement avec la troisième année m'a été refusé parce que je ne suis pas allée aux rattrapages d'un semestre (oui oui celui où on a eu les résultats 5 jours avant le début des rattrapages... Comment j'organise mon voyage moi?! Mais ils n'ont pas accepté cette excuse.), j'ai décidé de refaire ma moitié de deuxième année directement à Paris.

J'aimais bien à Lille, c'était le bazar comme partout mais je m'étais fait des amis parmi mes compagnons d'infortune... Mais pour les avantages, Paris, y'a pas photo: plus de logement à chercher, j'embêterai ma soeur, mon père, une amie... Plus de galère avec la SNCF, je vais essayer la galère RATP à la place... Mais au final ce sera moins cher. Alors qu'à Lille je ne connais personne, et l'hôtel plus le train ça fait quand même très cher... Surtout quand le service n'est pas à la hauteur!

J'ai donc choisi de m'inscrire à Paris X Nanterre. Ben oui, il n'y a que deux facs qui font LLCE anglais par correspondance dans tout Paris apparemment: Paris X, et la Sorbonne nouvelle. J'ai mis de côté le prestige de la Sorbonne parce que d'une, apparemment ils font une sélection pour entrer par correspondance avec lettre de motivation et tout et tout, et de deux, le programme de littérature et d'options libres me plaisait mieux à Paris X. Ça a l'air de rien comme ça, mais un programme qui plaît, ça motive quand même!

Il y'a quelques jours, je commence à m'occuper de mon dossier. Comme tous les ans j'ai bien fait à temps la préinscription en ligne pendant les vacances de la fac. Et les inscriptions n'étant ouvertes qu'en octobre, je me suis dit que j'avais le temps. Et bien non. Car figurez-vous que, bien que ce ne soit pas précisé sur le site, le dossier que je viens de télécharger n'est qu'un dossier de candidature pour intégrer l'université de Paris X. J'ai donc un millier de papiers à préparer et à envoyer... Sous 2 semaines! Ce délai ne serait pas si terrible si quelque part j'avais pu trouver l'information que la demande de transfert de dossier de Lille à Paris devait se faire AVANT de demander l'inscription! Comment je pouvais le deviner? Donc, en speed, j'ai envoyé ma fiche de demande de transfert à Lille, il faut maintenant qu'elle me revienne, que je la renvoie ET qu'elle soit reçue par Paris an moins de deux semaines maintenant..


Moi je vous le dis: les inscriptions pépères à la fac, c'est pas encore pour cette année, parole de 7nain!


16/01/2009

Les dès sont jetés.

Ou de la grande joie de passer ses examens… Mais ce titre là il me semble vous l’avoir déjà servi l’an dernier.
Enfin bref, résumé de ma semaine d’étudiante:

De dissertation, il n’y eut point… Fichtre! Mais je suis bien plus douée en dissert qu’en commentaire d texte moi! Ah la dissertation! Cet art d’écrire le plus de phrases possible en y plaçant le moins de bêtises possibles… Ouais, moi la dissert c’est mon exercice préféré. Mais bon. Comme je vous l’ai dit, il n’y eut point. Donc j’ai fait des commentaires de texte… Ca c’est chiant.

Des professeurs, il y’eut. Qu’est-ce qu’un professeur d’université? Une personne vicieuse, pervertie dès sa prise de fonction par des collègues peu scrupuleux:
« Vas y met leur ça comme sujet d’exam! »
« C’est pas un peu abusé de leur coller un exam pour lequel ils n’ont pas eu le cours? »
« Mais non! C’est bien plus rigolo comme ça! Tu verras comment tu te marreras en corrigeant les copies! Et puis faut bien faire archer les sites internet spécialisés dans les perles d’examen non??? »
« Ah ouais t’as raison… »
C’est comme ça que je me suis retrouvée devant un devoir de culture russe, comportant 10 question… Dont seulement 4 dont la réponse était dans mon cours… Les réponses aux autres questions étant dans les documents en russe, que j’ai certes reçu, mais que je n’ai pas lu et encore moi compris, ceux-ci étant destinés uniquement aux étudiants en russe, et non pas en anglais!

De rattrapage, il y’eut beaucoup.

Mais de ratage il y‘eut surtout.

Pour vous la faire short, je pense avoir rattrapé ma première année, mais devoir tout repasser à l’exception de l’italien pour ce qui concerne lé deuxième année… En voilà une qui commence bien!

De révisions? Mais quelle question! C’est juste dommage que les profs ne posent jamais les questions concernant ce que j’ai le plus révisé…

De RU, il y’eut suffisamment… Ah la joie de sentir un plat chaud descendre dans son petit gosier frigorifié, après trois jours de sandwich agressif!

Enfin, de rigolades, de rencontres et de bavardages, il y’eut une bonne petite dose, pour égayer cette studieuse semaine…

En tous cas, moi, je suis bien contente de rentrer à la maison, dans mes -15°, mais avec Misterdoudou, le Chalibaba… Et une cuisine!

Vivement les prochains exams! Euh… Vivement le diplôme!