Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2011

Un pas en arrière pour les femmes et les sans-papiers...

Je ne suis pas spécialement pour la régularisation à tout va des sans-papiers. Je comprends que la France puisse faire rêver (encore que je trouve ça de plus en plus difficile à croire), mais je pense aussi qu'on ne peut pas accueillir la Terre entière, et je trouve normal qu'on vienne en France muni d'un visa en règle... Je ne m'attarderai pas sur le sujet, il y aurait trop d'exeptions à examiner et de choses à dire sur les modalités d'entrée dans le "Pays des droits de L'Homme"...

Pas des droits de la femme visiblement.

Un visa en règle, Farida Sou en avait un lors de son arrivée sur le territoire français, et il aurait sûrement été renouvelé si son union avec son compagnon n'avait pas été refusée pour des raisons que j'ignore.

Cette femme était donc en situation irrégulière depuis environ 6 mois. J'aurais pu trouver normal qu'on lui demande de quitter le territoire français (après tout c'est la loi), mais ce qui me choque, c'est que Farida Sou est venu d'elle-même vers la justice française, pour déposer plainte contre son compagnon, qui lui aurait donné des coups de couteaux. L'agression avait d'ailleurs nécessité une hospitalisation selon le site Education sans Frontières; cette femme avait été blessée au ventre et au visage...

Suite à cette plainte, aucune assistance n'a été apportée à Farida Sou, et en plus de devoir quitter la France, l'affaire de violence a été classée sans suite! Le compagnon en question est un ressortissant français, pourquo la plainte n'est-elle pas enregistrée et l'homme jugé? Qui a décidé que les violence sur une femme étrangère étaient comme du vent?

Cette décision me semble inadmissible et sans doute lourde de conséquences dont on se rendra compte dans un proche futur... Cette injustice flagrante ne sera-t-elle pas un frein pour toutes les femmes victimes de violences conjugales? Oui même les Française car après tout, l'homme n'a même pas été inquiété dans cette histoire, est-ce que ça ne présente pas le combat contre les violences faites aux femmes comme erdu d'avance? N'oublions pas qu'en France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon. C'est énorme. Et on estime que seulement 10% de femmes victimes de violences conjugales osent porter plainte... A combien tombera ce chiffre après cette affaire?

Et quid des nombreux sans-papiers en France? Il suffira bientôt d'en tabasser un de temps en temps pour au choix, qu'il meure sous les coups sans rien dire, ou qu'il ose porter plainte et soit reconduit à la frontière (ou qu'on le somme de partir par ses propres moyens comme ça a été le cas pour Farida Sou...), sans que son agresseur ne soit inquiété?

Vers quelle violence se dirige-t-on? Comment peut-on se proclamer pays de droits de l'homme, et bafouer LE droit le plus fondamental de chacun: le droit à la vie et à la dignité?

La lutte contre l'immigration clandestine d'accord. L'encourager par la violence: jamais.