Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2009

je veux de la crème de marrooooooooooooons!

J'ai eu ma période sans crème de marrons. j'en avais bien 2 pots gentiment apportés par mes parents, mais je ne sais pas je ne voulais pas a manger... La période avec est revenue... Et j'ai fini la crème... Mais comment je fais maintenant?

Je veux de la crème de marroooooooooooooooooooooons!

Oui c'est officiel: je suis en manque. Et non. On n'en trouve toujours pas ici! Comme tant d'autres bonnes choses d'ailleurs...

creme-de-marrons-_2803.jpg

02/08/2008

Des courses d'expatriée...

C'est un fait, dans notre pays d'origine, nous sommes habitués à un milliers de choses qui nous semblent naturelles... et quoi de plus naturel que de faire ses courses?

Et bien à l'étranger, ce n'est plus si simple... J'imagine que ça varie beaucoup selon le pays où l'on habite, mais pour ce qui est de la Tchéquie, c'est parfois ben compliqué...

Ce qui m'a le plus surprise en allant faire les courses pour la première fois, il y'a deux ans déjà, c'était le manque de choix dans les supermarchés... A moins d'aller dans les très grandes surfaces, on n'est jamais sûr à 100% de trouver ce que l'on veut! Ça vaut aussi bien pour le nombre de marques proposées que pour certain produits qui sont tout simplement absents des supermarchés du centre. Là je pense aux produits comme le sirop d'érable, ou le poisson mais ça vaut aussi pour des choses plus simples comme le sucre en poudre!!!

Autre exemple: jeudi, avec la chaleur écrasante (31°C et pas un poil d'air!), une envie d'ice tea me prend... Je fais partie du camp Lipton pour ce qui est de l'ice tea... Mais dans mon supermarché, pas moyen, j'ai dû acheter du Nestea...  

Je vous épargne le fait que si vous ne parlez pas tchèque, vous avez de grandes chances de vous faire avoir en achetant certains produits. par exemple, en France je n'achetais jamais de pain blanc, mais ici, j'ai fini par comprendre qu'il y'avait presque systématiquement du cumin dans les autres pains, je me suis donc mise à la baguette... Ca, avec l'expérience, on apprend à faire avec et à trier correctement ce qu'on achète. Mais c'est vrai que personnellement ça a impliqué des changements dans mes habitudes alimentaires...

Les Tchèques n'ont pas non plus la mentalité de la nourriture saine telle qu'on la perçoit plus à l'Ouest.. Impossible de trouver des produits lights par exemple, les légumes sont en général mal traités et on besoin d'être vraiment examinés avant d'être achetés, et le prix du saindoux est carrément ridicule comparé à celui de l'huile d'olive...

Je sais qu'il y'a beaucoup d'expats sur la blogo et je serais bien curieuse de savoir comment c'est là où elles sont...

Pour ma part, je m'énerve encore de temps en temps quand je ne trouve pas ce que je veux, et je me rattrape en rentrant en France (je peux alors manger des kilos de poissons, fromage, crème de marrons et autres délices introuvables ici!),  et quand j'ai vraiment envie de quelque chose d'introuvable, je tente ma chance dans les très grandes surfaces de la périphérie de Brno... Mais là encore, rien n'est top sûr!