Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2011

Marre du 11 septembre.

Depuis une semaine on n'entend plus parler à la télé que de l'anniversaire du 11 septembre... Oui parce que dimanche on est le 11 septembre et que ça fera exactement 10 ans que les attentats contre les Etats-Unis ont eu lieu...

On parle d'un évènement tout à fait dramatique et je trouve normal que les Etats-Uniens le commémorent... J'ai un peu plus de mal à trouver que les Français devraient aussi célébrer cet anniversaire et ne parler que de ça...Va-t-on commémorer les attentats de Madrid qui avaient eu lieu l'année d'après? Ou ceux de Londres l'année d'encore après? Non bien sûr, nous nos potes, c'est les Etats-Unis, leur vie doit valloir plus que celles des autres.

Et j'ai du mal avec le fait qu'on n'oublie surtout pas de nous préciser que la France a aussi déjoué un nombre certain (ou pas) de tentatives d'attques terroristes sur la métropole... Histoire de nous rappeler qu'on a encore bien besoin de ce cher Sarko et de sa "lutte contre l'insécurité". Bref, j'ai du mal à ce qu'on se serve d'un évènement aussi exeptionnel que dramatique pour faire de la propagande politique.

Al Qaida, les indépendantistes, ou d'autres... Du pareil au même, tous ces actes sont condamnables, et ce n'est pas parce qu'ils touchent un pays qui se prend pour le maître du monde, qu'il mérite plus d'attention. Un attentat qui tue une personne, quelle que soit sa nationnalité, c'est un attentat qui a déjà fait trop de morts. un attentat qui détruit un bâtiment quel qu'il soit, c'est déjà un attentat qui a fait trop de dégât.

Etat-Unien, espagnol, français, anglais, marocain, pakistanais, israëlien ou palestinien... Toutes les vies innocentes ne se valent-elles pas? Alors pourquoi on n'en pleure qu'une partie?

Alors voilà, j'en ai plus que ma claque d'entendre partout parler de "l'anniversaire du 11 septembre", alors que selon moi ce n'est pas justifié, en tous cas pour les Français.