Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2011

Comment Noël a tué mon pistolet - part 2

Toute guillerette je prépare ma pâte à l'aide de mon meilleur ami le robot Kenwood (Comment j'me la pète!). (En vrai j'ai triché c'est un cadeau de Noël de cette année reçu un peu en avance...) La pâte elle est jolie, compacte et crémeuse en même temps... On la mangerait comme ça! Hop je remplis mon pistolet, je mets une sortie poche à douille qui fait des pics et je me lance! Au débit, toute pleine de motivation, j'ai même essayé de faire des formes... Hop là un sapin de Noël, hop là un coeur ou une étoile! Puis j'en ai eu marre et 'ai continué en faisant des "zigouigouis". Des traits de pâtes tordus quoi! Et puis mes jolies formes se sont cassées dès que je les ai posées sur le plat... Heureusement que j'ai fait des zigouigouis! Et une plauqe de faite, une! A la sortie du four je remarque que mes spritz ont perdu toutes leurs beaux "pics" mentionnés dans l'extrait de la recette sus-mentionné... Donc d'après la recette ma pâte n'est pas assez ferme. Pfff. la faute à l'oeuf, j'en suis sûre, il devait être trop gros! Parce que comme je vous l'ai dit, la recette, je l'ai suivie à la lettre! Donc mes spritz ne ressemblent pas à des spritz... Et je décide du coup pour la deuxième plaque de ne pas faire des zigouigouis mais des sapins, grâce à une forme toute préparée du pistolet.

Je remets de la pâte dans le tube, j'appuie et hop là! J'ai dit hop là! pas moyen, la forme ne veut pas se déposer sur la plaque... Tout à coup je me rappelle que j'ai lu quelque part dans un passé plus ou moins lointain qu'on ne pouvait pas utiliser la presse à biscuits avec du papier de cuisson... Et moi j'en utilise. Du coup, je change d'idée, je décide de changer l'embout poche à douille pour un qui fait plus de relief, en espérant que ça donne à mes biscuit cette forme si célèbre. Je dévisse, je revisse, gnagnagna ça on s'en fout. Et je repars direction la plaque de cuisson, je fais de jolis zigouigouis bien réguliers... Ils sont beaux! plein de relief et tout et tout! je sens la puissance de mon pistolet faiblir petit à petit, j'appuie de toutes mes forces sur la gachette... Quand tout à coup: plop. Une grosse miette de pâte qui ne sort pas du bon endroit tombe à côté de mes jolis zigouigouis bien rangés. ca fait tâche sur le plateau! Je vérifie que l'embout est bien vissé, et je m'empresse de faire du relief sur cette miette de pâte... Après tout je n'ai qu'à la transformer en spritz rond! je finis mon beau spritz rond et plop! Une autre miette qui tombe! L'embout me semble correctemet vissé, mais pour m'en assurer je le dévisse complètement pour le remettre... Et la deuxième miette subit le même sort artistique que la première... Et juste quand je finis: plooooooooooooooooooooooooop! Un gros morceau (oui cette fois c'était le mastodonte de la troupe!) s'affale sur ma plaque. heureusement, sur la partie sans zigouigouis. je me serais vraiment fâchée sinon! Je mets le pistolet face à moi, et j'appuie pour voir ce qui se passe. En passant, il ne faut jamais mettre un pistolet face à soi et tirer hein! Là je parle d'une presse à biscuits au cas où t'as pas suivi! Donc je regarde mon pistolet, et là, c'est le drame... Je vois la pâte qui sort de n'importe où... C'est à n'y rien comprendre! Je dévisse tout, j'essuie tous les embouts... Et là je vois. la faille. La grande faille! LA partie méga importante du pistolet est fendue jusqu'à l'âme et la pâte en sort comme elle le veut... C'est ça d'utiliser des ustensiles en plastique aussi. Le plastique devrait être interdit dans les pistolets.

noël,gourmandises,biscuits,spritz,sablés,friandises

Du coup, d'une part ma jolie plaque de zigouigouis bien rangés est transformée en monstrueux bazar, mais en plus je suis bien embêtée avec la moitié de ma pâte qui reste dans le bol du robot...

noël,gourmandises,biscuits,spritz,sablés,friandises

Il faut réagir... Et vite! je décide donc de faire des boudins directement à la main, et de les strier avec un pic à brochette, puis de les zigouigouiter (comprendre les tourner pour qu'ils fassent de petites vagues). Ben oui, en situation critique, il faut faire preuve d'imagination! Je forme donc mes boudins, j'en strie la moitié avec un pic à brochette avant de laisser tomber parce que visiblement cette étape ne sert à rien, et j'en zigouigouite deux... C'est que ça ne se laisse pas zigouigouiter si facilement des vrais faux spritz! Du coup je les enfourne tels quels, sous leur forme de boudins de Noêl... Après tout ceux qui sont déjà cuits ne ressemblent pas à grand chose non plus... Encore mieux pour la dernière plaque, j'ai fini par faire des boulettes à la main, et je les ai faites cuire direct.... C'est sûrement sacrilège pour des spritz, mais je me suis dit qu'on n'était plus à ça près...

Un peu déçue je finis de tout cuire... Et je forme une montagne de biscuits dans une assiette. C'est réconfortant. Et figurez vous qu'en plus, ils sont juste délicieux mes boudins et mes fleurs de Noêl!

DSC01634.JPG

Comment Noël a tué mon pistolet - Part 1

Noël, J-10, et comme c'est la mode sur la blogo, j'ai passé l'épreuve de confection de sablés et autres friandises aujourd'hui...

Enfin bon, j'ai commencé hier, en préparant la pâte à sablés suédois, et une pâte à truffes qui n'a pas assez pris et pour laquelle j'ai dû racheter du beurre aujourd'hui. Bon tout ça on s'en fout, on a qu'à dire que c'était aujourd'hui la journée des friandises de Noêl.

J'ai commencé par la pâte à truffes. J'aime surtout les truffes aux marrons et celles au café. Comme je n'avais pas envie de laver un million de récipients, cette année je les ai faites presque natures avec juste un peu de café pour l'amertume... J'ai suivi une recette du net parce que d'une année sur l'autre j'oublie la recette... Et il y avait juste trop de crème dans cette recette! Je te la donne avec mes corrections, pour que tu ne te retrouves pas comme moi avec une excellentes crème au chocolat mais que tu ne peux absolument pas rouler en boules!

Tu fais mets 400 ml de crème à chantilly (liquide donc, et bien grasse, on est d'accord) dans une casserole, tu allumes le feu, et tu ajoutes 300 gr de chocolat noir (tu découpes les petits carrés avant de le tuer hein!). Dès que ça bout, tu éteins le feu et tu ajoutes 100 gr de beurre mou coupé en morceaux, et 2 petites cuillers de café soluble. Tu mélanges bien, et si t'es sage tu peux même goûter. Puis tu mets tout ça au frigo jusqu'à ce que ce soit assez dur pour former les fameuses boulettes... Que tu roules ensuite dans du cacao! Et hop hop hop c'est prêt! Et puis si tu es moins étourdi que moi tu n'as pas oublié les joies caissettes en papier et tu peux même poser tes truffes joliment dans une boite... La classe!

DSC01628.JPG

Ensuite j'ai fait des sablés qui se veulent être des sablés suédois, mais comme je n'ai jamais été en Suède, je préfère ne rien affirmer... J'ai suivi la recette de ce blog. Sauf que, je n'ai pas mis d'épices à pain d'épice, jen'en avais pas chez moi... Du coup je me suis inspirée des épices à speculoos et j'ai mis beaucoup de gingembre, une dizaine de clous de girofle écrasés (la tête) (c'est cruel oui), de la muscade moulue et un peu de cannelle (pas beaucoup parce que j'aime pas la cannelle). Dans le pain d'épice il me semble qu'il y a aussi de l'anis, mais comme j'aime pas non plus, j'en ai pas mis non plus (logique non?) La recette sur le blog elle dit aussi une pincée de piment en poudre... Moi j'ai mis une demie petite cuiller d'un piment plutôt fort et on ne sent rien du tout... Et puis ça m'a pas fait 4 plaques de biscuits mais seulement 2... Enfin ça c'est peut-être parce que j'avais chapardé de la pâte par-ci par-là, parce que c'est bien connu, la pâte c'est meilleur cru...

Ah et la laisser reposer au frigo toute la nuit c'est pas l'idée du siècle... Après cette étape j'ai dû la laisser reposer toute la matinée à température ambiante pour qu'elle se dédurcisse... Et puis après, faire des sablés, c'est fun! Une fois que tu as dédurci ta pâte, tu l'étale bien, et tu découpes des petites formes... J'ai fait de belles étoiles filantes. Je ne sais pas pourquoi on les associe toujours à Noêl alors que les étoiles filantes normalement c'est plutôt l'été... je pense pas que ce soit une étoile filante qui ait guidé les rois mages, ils couraient sûrement pas assez vite. Bref, pour me venger j'ai aussi fait des étoiles. Des étoiles de neige peut-être... Ce sont des étoiles indéfinissables. Mais des étoiles. Puis j'ai fait des petits bidules juste crantés sur les côtés. Et finalement j'ai fait des fleurs. Oui, les fleurs c'est très représentatif de Noël... On s'en fout si en vrai je me demande toujours pourquoi j'ai acheté un emporte-pièce en forme de fleur pour faire mes sablés de Noël. J'ai oublié, ça remonte à plusieurs années, et il y avait encore l'étiquette dessus. Bref, cette année j'ai fait des sablés fleur pour Noêl.

Une fois que tout ça a été fait (en vérité je triche: la pâte a truffes était encore en train de prendre donc je n'étais pas encore véritablement passée par toutes les étapes sus-mentionnées...), comme j'avais encore un peu d'énergue, je me suis attaquée aux célébres spritz alsaciens... Là j'ai scrupuleusement suivi cette recette. Il est bien précisé dans cette recette que la presse à biscuits était indispensable et que "N'essayez même pas dans vos rêves les plus fous de réaliser des Spritz avec une poche à douille, elle exploserait, si si ! Ou alors si elle n'explose pas c'est que votre pâte n'est pas assez ferme et vos spritz n'ont pas ces petits "pics" tant convoités et ressemblent plutôt à des langues de chat (insulte suprême pour des Spritz)" Ca tombe bien, j'ai une presse à biscuits! Plus communément appelée mon pistolet. En plus je n'ai pas eu l'occasion de jouer avec depuis pas mal de temps... A moi les super biscuits de Noêl!